“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Bronzer en soutenant l’économie locale? Notre tour d'horizon des crèmes solaires fabriquées à Monaco

Mis à jour le 02/08/2020 à 11:33 Publié le 02/08/2020 à 11:55
Pour être totalement efficaces, les produits solaires doivent être appliqués en couches épaisses, et régulièrement. Particulièrement chez les enfants, car les coups de soleil dans l’enfance et l’adolescence peuvent favoriser l’apparition des mélanomes.

Pour être totalement efficaces, les produits solaires doivent être appliqués en couches épaisses, et régulièrement. Particulièrement chez les enfants, car les coups de soleil dans l’enfance et l’adolescence peuvent favoriser l’apparition des mélanomes. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Bronzer en soutenant l’économie locale? Notre tour d'horizon des crèmes solaires fabriquées à Monaco

Entre autres ressources, Monaco dispose d’entreprises qui fabriquent, ou font fabriquer, des crèmes solaires. Comme c’est un peu la saison, nous vous avons fait une sélection.

Pour qu’une crème offre une protection solaire efficace, il faut qu’elle contienne un filtre. Or, les filtres, c’est souvent ce qui pose problème dans les crèmes solaires.

À l’origine, les crèmes solaires contenaient des filtres minéraux: du dioxyde de titane et du dioxyde de zinc. Mais voilà, ces deux substances sont des poudres blanches qui ont l’inconvénient de rendre la crème opaque, et donc de teinter la peau en blanc.

L’effet masque n’ayant pas très bonne presse auprès des consommateurs, les industriels ont mis au point des filtres chimiques. Ces substances sont soupçonnées d’avoir des effets secondaires indésirables sur le système endocrinien. Des substances qui sont contenues dans la plupart des produits solaires du marché (hors produits estampillés bio), et donc dans les produits qui sont présentés ici, en plus des filtres minéraux. Dans la composition des trois cosmétiques présentés ici, il s’agit du méthoxycinnamate d’ethylhexyle.

Autre bémol, Lancaster a inclus dans sa formulation du dioxyde de zinc à l’état de nano-particules, reconnaissable dans la composition à l’indication "nano". Les nano-particules sont elles aussi soupçonnées d’avoir des effets néfastes, en franchissant la barrière de la peau et en s’accumulant dans l’organisme.

C’est l’été. Le soleil, la plage, le bronzage. Et ce n’est pas parce qu’on est restés enfermés pendant trois mois qu’il faut recommencer à faire n’importe quoi. En plus de continuer à respecter les gestes barrières (le virus ne prend pas de vacances), il faut penser à se tartiner de crème solaire.

"Il faut privilégier les laits, avec un indice 50+, contre les UVA et les UVB", indique le Dr Marine Cavalié-Meiffren, dermatologue au CHPG.

Vieillissement et cancer

Contre les UVA parce qu’ils sont responsables du vieillissement, et contre les UVB parce qu’ils sont responsables des brûlures (et aussi du bronzage). Alors s’il faut se protéger c’est pour deux raisons simples: pour lutter contre le vieillissement prématuré de la peau, et contre le cancer de la peau (le mélanome). "Avant tout, il faut éviter de s’exposer au moment où les UVB sont les plus forts, c’est-à-dire entre 11 h et 15 h. Ensuite, il faut se couvrir avec des textiles anti-uv, des lunettes et un chapeau. Et protéger les parties exposées avec de la crème solaire", prévient la praticienne.

Pour vous aider à vous protéger lors de vos sorties estivales, nous avons sélectionné pour vous trois marques monégasques qui comptent dans leurs gammes des produits solaires. Ingrédients naturels, technologies de pointe, elles ont toute un petit quelque chose de différent, et vous permettront d’associer plaisir estival et soutien de l’emploi local.

Ô sole mio…

"Nos produits sont fabriqués par un herboriste italien avec des process de fabrication particuliers. Ils sont totalement naturels (à l’exception du filtre solaire)", explique Nicola Frassanito, qui dirige la société Phytoquant basée à Fontvieille.

Au menu de cette crème aux ingrédients très naturels: de l’huile de macadamia, riche en antioxydants. Un élément qui a son importance quand on s’expose au soleil. Une crème que le fabricant recommande particulièrement aux peaux claires, délicates, fragiles et sensibles, sujettes aux érythèmes.

En vente sur le site: www.phytoquant.net

Cette ligne, déclinée par une filiale des laboratoires Asepta, et fabriquée en France pour des raisons pratiques, est distribuée en instituts de beauté. Là aussi, c’est la nature qui est à l’origine de ces produits (pas intégralement naturels, disons-le) : « Notre formulation tourne autour de la fleur de tournesol. C’est une plante qui est extrêmement résistante à la chaleur et au soleil, qui a des propriétés photoprotectrices et adoucissantes très intéressantes pour les produits solaires », détaille Amélie Lucas, cheffe de produit.

Cerise sur le gâteau, cette année la marque lance une gamme « Ocean friendly » (respectueuse des océans), composée d’Eaux de protection solaire.

Une crème à base d’huile de macadamia.
Heliabrine est à base d’huile de tournesol.
Propriété du groupe Coty, Lancaster est née à Monaco et avait séduit une consommatrice de choix : la princesse Grace.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.