“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Breil-sur-Roya : des cours pour renforcer les bases

Mis à jour le 03/03/2018 à 05:03 Publié le 03/03/2018 à 05:03
Une dizaine de jeunes de la Roya participe à cette première session.

Une dizaine de jeunes de la Roya participe à cette première session. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Breil-sur-Roya : des cours pour renforcer les bases

Depuis fin janvier, le collège de l'Eau Vive propose une formation, nouvelle, offrant une remise à niveaux à visée professionnelle. En partenariat avec le GRETA, la mission locale et la Région

Retour sur les bancs du collège de Breil-sur-Roya pour une dizaine de jeunes de la vallée. Pas question d'y (re)passer le brevet. Mais bien de valider des acquis, en vue de faciliter leur entrée dans le monde professionnel. Chacun ayant déjà une idée précise de ce qu'il veut faire : puériculture pour l'une, esthétique, informatique ou espaces verts pour d'autres.

Depuis fin janvier, le conseil régional finance une formation au sein du collège de l'Eau Vive, dont le nom très évocateur - CléA - vise à donner aux participants des outils pour réussir. Un tremplin, en somme. Un laissez-passer pour le monde du travail (lire ci-contre).

Une aide pour les jeunes

« La Région lance chaque année des appels d'offres pour proposer des formations sur le territoire. Une demande de formation CléA dans le haut pays niçois est apparue », souligne Estelle Renevier, conseillère en formation continue au Greta. Un organisme émanant de l'Éducation nationale qui, une fois le marché remporté, s'est empressé de prendre contact auprès de l'établissement breillois. L'ancien principal avait accepté d'accueillir la formation dans son collège. Le nouveau responsable, nommé à la rentrée, n'y a pas vu d'inconvénients.

« Pour nous, c'est comme une continuité de service public, embraie l'intéressé, Lionel Carrara. Les jeunes de la vallée ont besoin d'aide. Ceux que l'on retrouve sont souvent passés par ici. Certains étaient en échec et on leur donne une nouvelle chance. »

Selon l'ensemble des acteurs institutionnels engagés dans le projet, il était important que la formation se déroule à Breil. Car les élèves l'admettent eux-mêmes : s'il avait fallu quitter la vallée, ils auraient refusé d'y prendre part. Quant aux trois formateurs vacataires missionnés pour ces quelques mois de formation, ils sont eux-mêmes originaires de la Roya.

« Pour la plupart des jeunes d'ici, c'est compliqué de sortir de la vallée. Il y a un véritable sentiment d'appartenance. Beaucoup font des choix par défaut pour ne pas aller plus loin que Menton… », note le principal. Précisant que cette toute nouvelle formation - considérée comme une expérimentation - a vocation à « faire boule de neige ». Si les stagiaires d'aujourd'hui obtenaient le résultat escompté, d'autres pourraient vouloir y participer à leur tour. Sans que la Mission locale n'ait à aller les chercher pour les orienter vers la formation CléA.

Formation qui s'adapte aux jeunes. Et non l'inverse. « On répond aux besoins des stagiaires. Ils sont évalués à l'entrée et, en fonction de leurs résultats, on leur prescrit un parcours de formation. Certains vont arrêter avant les autres, quand ils auront tout validé. C'est un système d'entrée-sortie », détaille Estelle Renevier.

Au fond de la petite salle, Christopher vient de finir - aisément - ses exercices de maths. « Je ne pars qu'en juin pour devenir sous-marinier. Je n'avais rien à faire en attendant, alors j'aime autant venir ici. Je ne veux pas perdre mes bases. On m'a dit que ça arrive souvent quand on quitte le cycle. »

Christopher assure ainsi s'être remis à lire, depuis qu'il a entamé la formation CléA. « C'est bon pour la grammaire ! » Une qualité plus que bienvenue quand on brigue déjà le grade de commandant…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.