Bon vent au nouveau canot de la station SNSM du Golfe de Saint-Tropez

Amarré au port et en fonction depuis le 22 janvier dernier, le nouveau canot SNS 004 du Golfe a été officiellement baptisé, ce dimanche. La grande famille des bénévoles a aussi été célébrée.

N. SA. Publié le 27/09/2021 à 18:58, mis à jour le 27/09/2021 à 18:56
Fidèle à la tradition antique, Cristina Owen-Jones a brisé une bouteille de champagne sur l’ancre du bateau pour conjurer le mauvais sort. N. S.

Marraine de cœur du canot flambant neuf de la station SNSM du Golfe de St-Tropez, Cristina Owen-Jones a dû s’y reprendre à plusieurs reprises afin de briser la bouteille de champagne et éloigner le mauvais sort. La 3e tentative fut la bonne et éclaboussa de mousse les pieds de la Lady. Peu importe, le ciel pouvait gronder et la pluie disperser la grande famille des sauveteurs réunis pour ce baptême, les mots essentiels avaient été prononcés : « Je te baptise et te souhaite bonne navigation ».

Avant cela, elle avait expliqué l’implication de son époux et d’elle-même auprès des sauveteurs, « émue et honorée de participer au financement de ce canot. Nous passons beaucoup de temps en mer. Nous nous sentons admiratifs et proches de tous ces marins qui sortent en mission avec générosité, humilité et beaucoup de courage. »

 

Auparavant, le Père Gouarin avait lui aussi participé au sacrement de cette embarcation ultra-moderne afin de placer « les équipages sous la protection de Dieu ».

Le Père Gouarin a lui aussi participé au sacrement de cette embarcation ultra-moderne. N. S..

L’émotion de Pierre-Yves Barasc

Séquence émotion, aussi, avec la mise en lumière d’un bénévole : Pierre-Yves Barasc médaillé du mérite maritime après 30 ans au service des marins : d’abord comme équipier en 89 jusqu’au rôle de président de la station qu’il endossa avec altruisme : « On l’a bien mérité ce canot », lâchera-t-il en marge de la cérémonie, porté par les félicitations de ses pairs.

Enfin, puisque ce sont ces hommes en orange qui naviguent par tous temps pour porter assistance aux navigateurs en détresse, tous les honneurs leur revenaient : Arnaud, Christophe et Lilian, ont été célébrés pour un sauvetage opéré à l’automne 2020, à la recherche d’un véliplanchiste égaré par Force 8. Un mauvais scénario qui a basculé vers une belle histoire : celui-ci a rejoint l’équipage des sauveteurs tropéziens.

Les trois médaillés de la SNSM du Golfe - Lilian, Arnaud et Christophe - pour leurs actions au cours d’un sauvetage mouvementé en 2020, celui de Thibault, devenu bénévole à son tour (à gauche sur la photo). N.S..

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.