Rubriques




Se connecter à

Body VIP: un concept sculpté par une fratrie

« Pour nous, créer une entreprise représentait un vrai saut dans le vide », résument Laetitia, Bryan et Leslie La Sala, âgés respectivement de 34, 26 et 30 ans.

Publié le 24/09/2018 à 05:02, mis à jour le 24/09/2018 à 05:02
Laetitia, Bryan et Leslie La Sala ont ouvert leur centre de beauté et d'amincissement l'an dernier.
Laetitia, Bryan et Leslie La Sala ont ouvert leur centre de beauté et d'amincissement l'an dernier.

« Pour nous, créer une entreprise représentait un vrai saut dans le vide », résument Laetitia, Bryan et Leslie La Sala, âgés respectivement de 34, 26 et 30 ans. En juillet 2017, la fratrie - originaire de Saint-Laurent-du-Var - a ouvert le centre de beauté et d'amincissement « Body VIP ». Située en plein cœur de ville à Menton, la franchise - également implantée à l'ouest du département - propose un concept unique. « Menton n'avait pas ce genre de centre de beauté. Chez nous, les clients peuvent faire de l'aquabiking seul ou à deux. Le programme minceur est personnalisé. » La franchise propose également un bar à ongles, un solarium mais aussi des séances de « bodySculptor », procédé novateur d'amincissement.

Milieu de l'esthétisme pour Lætitia, monde de la restauration pour Bryan et agent d'escale à l'aéroport de Nice pour Leslie… Aucun des trois n'avait de l'expérience dans la création d'entreprise. « Ça nous a rassurés de franchir le pas en famille. Nous savions que chacun de nous serait très investi et que l'on pourrait se dire les choses avec franchise », détaille Bryan. « Body VIP », entreprise façonnée par la confiance mutuelle.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.