“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bilan honorable pour les Monégasques

Mis à jour le 15/08/2016 à 05:08 Publié le 15/08/2016 à 05:08
Présent à Rio, le prince Albert II a suivi de près et encouragé les sportifs monégasques.

Présent à Rio, le prince Albert II a suivi de près et encouragé les sportifs monégasques. Stéphan Maggi/COM

Bilan honorable pour les Monégasques

Les trois athlètes en lice à Rio ont représenté dignement la Principauté mais, à l'avenir, la marche olympique sera encore plus haute et il faudra s'y préparer en conséquence

Depuis Séoul en 1998, le slogan des Jeux Olympiques est l'un des symboles de l'événement, comme la torche ou les mascottes.

L'objectif est de transmettre le message principal de chaque édition. Avec le slogan « Un nouveau monde », Rio 2016 a décidé de mettre l'accent sur l'union, le respect de la diversité et la soif de changement.

Ce « nouveau monde » pourrait très bien coller aux performances sportives de cette 31e olympiade qui voit, quand bien même il y a la confirmation de certains, l'émergence d'une nouvelle vague de jeunes champions que l'on n'attendait pas forcément.

S'agissant des trois représentants de la Principauté, ils ont su, avec fierté et honneur, défendre comme il se doit les couleurs de leur pays, dans ce format de compétition plus que particulier que sont les Jeux.

Alors que certains ne lui prédisaient aucun avenir (à cause d'une blessure), le gymnaste Kévin Crovetto (24 ans), même s'il n'était pas à 100 %, a assuré pour ses premiers Jeux. S'il continue ainsi, nul doute qu'on le retrouvera à coup sûr dans quatre ans.

Pour le judoka Yann Siccardi (30 ans), tombé dès le 1er tour (disqualifié) face au futur médaillé de bronze, « il y a comme un sentiment d'inachevé », comme il aime le dire. Le Monégasque ne veut pas baisser les bras et vise une quatrième participation olympique à Tokyo.

Enfin, Brice Etes (32 ans), dont c'étaient les derniers Jeux, a joué de malchance avec une blessure qui ne lui a pas permis de donner sa pleine mesure.

« Nos athlètes étaient au mieux de leurs capacités du moment. On peut considérer que le bilan est honorable, souligne Yvette Lambin-Berti, secrétaire général du Comité olympique monégasque. S'agissant de la prochaine olympiade et compte tenu du très haut niveau des Jeux olympiques, la barre sera placée encore plus haut. Nous devons tout mettre en œuvre pour que nos athlètes puissent l'atteindre. »

Le prince Albert II l'avait lui-même annoncé avant les Jeux : « Une sélection pour les Jeux devient toujours plus difficile. À l'avenir il faudra viser les qualifications directes et pour cela le sport de haut niveau doit, plus que jamais, se structurer. Le rôle et l'action d'un encadrement de qualité sont essentiels, de même que le travail d'évaluation, de détection, de préparation et d'entraînement des sportifs de haut niveau nécessite une organisation sportive rigoureuse et planifiée propre à chaque discipline. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct