“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bienvenue au directeur de l'Orchestre national de France

Mis à jour le 31/07/2016 à 05:02 Publié le 31/07/2016 à 05:02
Emmanuel Krivine dirigera aujourd'hui le concert dans la cour du Palais Princier.

Emmanuel Krivine dirigera aujourd'hui le concert dans la cour du Palais Princier. DR

Bienvenue au directeur de l'Orchestre national de France

Sur le podium de chef d'orchestre, se dressera ce soir, dans la cour d'honneur du Palais Princier, la silhouette droite et énergique d'Emmanuel Krivine.

Sur le podium de chef d'orchestre, se dressera ce soir, dans la cour d'honneur du Palais Princier, la silhouette droite et énergique d'Emmanuel Krivine. Cet excellent chef est souvent venu diriger le Philharmonique de Monte-

Carlo. Cet orchestre le connaît bien et l'apprécie.

Mais, ce soir, il arrivera auréolé d'un nouveau titre qui vient de lui être attribué, celui de directeur de l'Orchestre National de France. Il y avait… quarante-trois ans que l'Orchestre National de France n'avait pas eu de directeur français ! (Le dernier était Jean Martinon. Le Philharmonique de Monte­Carlo, lui, n'en a pas eu depuis cinquante ans, le dernier étant Louis Frémaux de 1956 à 1965).

Ravel au programme

Bien sûr, Emmanuel Krivine se fera un plaisir et un devoir, ce dimanche, de diriger de la musique française. Il conduira deux œuvres de Ravel : le concerto pour piano et orchestre ainsi que l'extraordinaire orchestration qu'a réalisée ce compositeur des Tableaux d'une exposition de Moussorgsky. (Cette œuvre monumentale, qui évoque en musique les tableaux d'un musée, est à l'origine pour piano solo).

Le soliste du concerto de Ravel sera l'un des plus célèbres pianistes français, Jean-Yves Thibaudet. En voilà un, aussi, qui s'emploie à faire triompher la musique française sur tous les claviers du monde ! Qu'il soit, lui aussi, le bienvenu au Palais !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct