“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bientôt, la Journée monégasque des Nez rouges

Mis à jour le 30/10/2019 à 10:21 Publié le 30/10/2019 à 10:21
Venez tous acheter un Nez à 2 euros, et vous ferez une bonne action !	(DR)

Bientôt, la Journée monégasque des Nez rouges

Cette année, la journée monégasque des Nez Rouges est prévue le vendredi 6 décembre, sous l’égide de la Saint-Nicolas, saint patron des enfants et sous le haut patronage du Prince souverain.

Cette année, la journée monégasque des Nez Rouges est prévue le vendredi 6 décembre, sous l’égide de la Saint-Nicolas, saint patron des enfants et sous le haut patronage du Prince souverain.

Pour la réalisation de cette action de solidarité, l’association peut compter sur le soutien régulier de « EFG Private Banking Monaco », partenaire de longue date et sur... vous tous !

Les « Nez » sont toujours accessibles au tarif de 2 euros€symboliques et 7 500 exemplaires sont à pourvoir à partir du début du mois de novembre jusqu’au 6 décembre inclus.

Ainsi, toute personne - qui souhaite soutenir la cause des enfants malades et défavorisés de la région - peut se munir d’un Nez et l’apposer sur son véhicule, le 6 décembre, pour témoigner de son soutien. À noter que cette année, la petite balle en mousse est parée d’un motif inédit « Un clin d’œil de star ! », identifiée par le logo « Les enfants de Frankie » (toujours en collaboration avec la Société « Smiley World »). Une façon simple et efficace d’être solidaire !

Les points de vente à Monaco dès samedi

Dans les communes alentour


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.