“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Benoite de Sevelinges reçoit le prix des Femmes Leaders Monaco

Mis à jour le 09/03/2019 à 10:24 Publié le 09/03/2019 à 10:24
La directrice du CHPG a été choisie par l’association comme femme de l’année 2019.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Benoite de Sevelinges reçoit le prix des Femmes Leaders Monaco

L’association Femmes Leaders Mondiales Monaco a décerné son trophée de femme de l’année FLMM.

L’association Femmes Leaders Mondiales Monaco a décerné son trophée de femme de l’année FLMM. Et c’est la directrice du CHPG, Benoite de Sevelinges, qui a reçu le prix.

La charte officielle de l’association choisit de mettre en lumière les femmes responsables et solidaires, à partir de leur parcours individuel, pour promouvoir la place et l’impact de ces femmes dans la société afin de dynamiser l’égalité des droits entre les hommes et les femmes.

Forte de 10 années d’expérience hospitalière, Benoîte de Sevelinges, 36 ans, a succédé à Patrick Bini en juillet dernier.

Héritière d’une famille d’infirmières, elle dirige aujourd’hui le vaisseau amiral du système de santé de la Principauté. Ses défis pour l’avenir : préparer l’hôpital de demain et faire notamment du CHPG le leader en matière du numérique.

Benoite de Sevelinges a reçu son trophée - une œuvre en bronze signée Beli - des mains de la présidente de Femmes Leaders mondiales Monaco, Chantal Ravera. En présence de la vice-présidente du Conseil national, Brigitte Boccone-Pagès, et de la directrice générale du département des Affaires sociales, Valérie Viora-Puyo.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.