“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Bellevue : du foyer à la résidence sociale

Mis à jour le 21/06/2018 à 05:18 Publié le 21/06/2018 à 05:18
À flanc de falaise, il a fallu une certaine prouesse technique pour réaliser cette extension réhabilitation.

À flanc de falaise, il a fallu une certaine prouesse technique pour réaliser cette extension réhabilitation. Benjamin Barda/Adoma

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Bellevue : du foyer à la résidence sociale

Ancien foyer pour les travailleurs migrants, cette résidence des hauteurs de Beausoleil a subi une réhabilitation complète et une extension de 39 logements. Un chantier à 8 millions d'euros

Cette résidence perchée sur les hauteurs de Beausoleil, ne mériterait pas une plus belle appellation. « Bellevue ». Une vue à couper le souffle sur la Grande Bleue, le Cap Martin et la Principauté. À flanc de falaise.

Construit en 1985 pour devenir un foyer pour les travailleurs migrants venus reconstruire la France, le bâtiment vient de connaître une mue historique. Après de nombreuses réunions de travail avec le service urbanisme de la mairie de Beausoleil et deux années de chantier, la société Adoma a inauguré ce mardi un projet d'extension et de réhabilitation de cette résidence vieillissante.

« Une prouesse technique »

Auparavant, on comptait 88 chambres de 9 à 12 m² avec sanitaires et cuisines partagés. Depuis, 39 logements supplémentaires ont été construits en lieu et place d'un garage municipal et les chambres existantes ont été transformées en logements dits « autonomes ». Des studios tout équipés pour la grande majorité.

Des travaux dont le montant flirte avec les 8 millions euros. « Ce fut une prouesse technique car du côté de la falaise et de l'ancien foyer, nous avons comblé le vide avec deux étages supplémentaires. Par ailleurs, nous sommes intervenus en site occupé. Il a fallu faire des opérations à tiroirs et également reloger une partie des locataires dans d'autres résidences », explique Stéphanie Demeure Dit Latte, directrice adjointe à la maîtrise d'ouvrage et développement chez Adoma.

En présence du maire de Beausoleil, Gérard Spinelli, et de représentants de l'État et de la Région, les invités ont pu visiter un appartement témoin et des studios habités. Avec vue mer, pour le coup. « Un luxe pour ce que je paye avec l'APL déduite », reconnaît un actif touchant à peine le Smic.

« La résidence sociale Bellevue est destinée à accueillir prioritairement les anciens résidents du foyer d'origine, sans limitation de durée. Les anciens travailleurs migrants sont assurés de bénéficier du maintien à domicile et d'un logement adapté ainsi que d'un accompagnement spécialisé, présente-t-on du côté d'Adoma. Au fur et à mesure des départs, elle est destinée à accueillir des personnes isolées, des familles monoparentales avec enfants, des couples avec ou sans enfants qui sont accompagnés dans leur projet d'insertion. »

Entre autres, par le Centre communal d'action sociale de Beausoleil qui a signé une convention de partenariat avec Adoma (lire ci-dessus). Pour que ce logement transitoire ne soit qu'une étape vers un autre pérenne. Vers une situation sociale stable et durable...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.