“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Beaunaco sur les planches de la salle des Princes

Mis à jour le 25/02/2016 à 05:07 Publié le 25/02/2016 à 05:07
Les écoliers monégasques et beausoleillois ont travaillé un an pour être prêts ce soir.

Les écoliers monégasques et beausoleillois ont travaillé un an pour être prêts ce soir. Michael Alesi

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Beaunaco sur les planches de la salle des Princes

Ce soir, le Grimaldi Forum accueille « Singing in the train », une comédie musicale surprenante orchestrée par le CREA d'Aulnay-sous-Bois et la cellule éducative des Ballets de Monte-Carlo

Beaunaco, c'est à vous. Vous entrez sur scène doucement, sans courir et surtout sans bruit. » Beaunaco ? Oui, Beaunaco : il s'agit d'une joyeuse troupe de cent élèves des écoles de Beausoleil et Monaco. Elle sera sur les planches de la salle des Princes du Grimaldi Forum, ce soir, pour le spectacle « Singing in the train » dans le cadre du Monaco Dance Forum (oui, « train », décidément, cela en fait des jeux de mots).

Cette représentation est le fruit d'une collaboration exceptionnelle entre la cellule éducative des Ballets de Monte-Carlo et le CREA (Centre de création vocale et scénique d'Aulnay-sous-Bois) dirigé par Didier Grojsman. C'est d'ailleurs ce dernier qui a baptisé les écoliers « Beaunaco », « pour vraiment montrer le mélange : ils ne font plus qu'un ».

Sur scène, en plus de cette centaine d'enfants, 70 adultes (des enseignants de Monaco et des Alpes-Maritimes) se sont prêtés au jeu. Ils partagent les planches avec les chanteurs du Chœur de Scène et les CREA'tures du CREA.

Ce projet a pu voir le jour grâce à la volonté du chorégraphe directeur des Ballets de Monte-Carlo, Jean-Christophe Maillot. « C'est la première fois qu'un directeur de ballet s'investit autant avec le CREA », souligne Didier Grojsman.

« Il s'intéresse beaucoup à la question de l'éducation artistique, confirme Dominique Dreyfus, la responsable des actions pédagogiques des Ballets de Monte-Carlo. Cette association avec le CREA s'inscrit tout à fait dans sa manière de voir les choses. » C'est sûrement l'une des raisons qui explique que l'alchimie a opéré.

Un an de travail

Depuis près d'un an, les bambins de 11 ans (des classes de CM2 des écoles des Révoires de Monaco et des Copains de Beausoleil) travaillent dur pour être prêts pour ce soir. Hier, à l'heure des répétitions, c'est avec beaucoup d'implication et d'application qu'ils ont chanté et dansé en chœur avec les « grands » artistes.

Les CREA'tures les ont d'ailleurs parrainés, toujours dans cette idée de partage et de transmission du savoir, de la culture. Malgré les quelque 150 personnes sur la scène, la concentration était à son maximum. Ce n'est pas parce qu'ils sont jeunes qu'ils prennent les choses à la légère. Au contraire.

Dès 20 heures, le rideau se lèvera sur ce « Singing in the train » particulièrement prometteur. Au programme : les plus grands classiques des comédies musicales avec des titres inénarrables issus de « Mary Poppins », « Chicago » ou « Oliver » !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.