Rubriques




Se connecter à

Beau succès des Petits Chanteurs aux États-Unis

Sur la côte Ouest d'Amérique du Nord, la troupe des jeunes voix de la cathédrale enchaîne une dizaine de concerts pendant un mois. Partie de Vancouver au Canada, jusqu'à Los Angeles

C.V. Publié le 18/07/2017 à 05:08, mis à jour le 18/07/2017 à 05:08
Entre deux concerts, les enfants ont pris la pose devant l'imposant bâtiment du California State Capitole à Sacramento, capitale de l'état de Californie.
	(DR)
Entre deux concerts, les enfants ont pris la pose devant l'imposant bâtiment du California State Capitole à Sacramento, capitale de l'état de Californie. (DR)

De l'avis de leur directeur, Pierre Debat, les enfants rencontrent « un beau succès ». Partis le 3 juillet, les Petits chanteurs de Monaco sillonnent depuis presque trois semaines la côte Ouest d'Amérique du Nord, du Canada aux États-Unis. Périple de leur traditionnelle tournée estivale ; alternant les prestations et le road-trip touristique dans cette région du monde mythique par bien des aspects.

La tournée a débuté avec un premier concert à Vancouver et s'est poursuivie, à Lynnwood, Seattle, Tacoma, Salem et Sacramento.

 

Le prince Rainier III qui avait baptisé la troupe comme « les petits ambassadeurs de Monaco », avait eu du flair, car la tournée a été épaulée par l'aide des consulats de Monaco à Vancouver, San Francisco et Los Angeles, fiers d'accueillir un petit bout de la Principauté.

À San Francisco justement, à l'occasion des célébrations du 14-Juillet français, les Petits chanteurs ont donné un récital dans la rotonde de l'hôtel de ville, où ils ont notamment interprété « L'hymne à l'amour » d'Édith Piaf, en présence des consuls français et monégasques. Ils ont ensuite donné deux concerts dans la ville légendaire avant de reprendre la route jusqu'à Los Angeles.

La tournée se poursuit jusqu'au 23 juillet.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.