“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

BB, un anniversaire fêté

Mis à jour le 28/09/2019 à 10:29 Publié le 28/09/2019 à 10:29
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

BB, un anniversaire fêté

Saint-Tropez Les courriers et colis affluent de toute la planète, mais Brigitte soufflera, ce soir, dans l’intimité de la Madrague ses quatre-vingt-cinq bougies

Alors que Brigitte prenait elle-même la plume ces jours-ci pour alerter le ministre de l’Agriculture afin de dénoncer l’élevage « monstrueux » et « à vomir » de la ferme-usine des 1000 vaches dans l’Eure, les lettres n’ont cessé d’affluer par centaines cette semaine vers la Madrague.

« Quelque 2000 depuis trois jours ! », comptabilisait hier son mari Bernard d’Ormale. Des courriers venus de France mais aussi Europe, États-Unis, voire Papouasie-Nouvelle-Guinée avec cette missive touchante d’un frère capucin né le même jour qu’elle en 1934...

Autant de mots de sympathie, d’amour, reconnaissance, etc., sans compter les bouquets de fleurs avec 85 roses blanches, les colis et cadeaux en tous genres qui confirment un rayonnement intact de B.B. dans le monde entier.

Delon le premier à l’appeler

Tandis que l’élue du jour se prépare à « un repas dans l’intimité à la Madrague » en compagnie d’un cercle ultra-restreint, les 150 employés de sa Fondation lui adressent ce mot via votre quotidien : « Chère Brigitte, Tous vos « 2 et 4 pattes » de Paris, Bazoches, la Mare Auzou et Montpon, vous souhaitent un très heureux anniversaire et vous envoient une pluie de baisers tendres ».

Alain Delon, lui, devançait l’appel en joignant par téléphone Brigitte dès jeudi à son domicile tropézien.

Malgré une voix fatiguée suite à ses problèmes de santé, le Guépard a eu une conversation tendre et complice avec celle qu’il considère comme son « double féminin ».

Autant de témoignages qui « ensoleillent mon automne de vie » confiait hier l’éternelle B.B. dans une lettre fleurie spécialement écrite pour les lecteurs de Nice-Matin.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.