Rubriques




Se connecter à

Bain de Noël jovial et solidaire au Larvotto

Habitué(e)s ou néophytes, 200 baigneurs ont plongé dans la Méditerranée, hier matin, lors du rendez-vous des Amis du Bain de Noël de Monaco. Un bon moment et une main tendue

Publié le 17/12/2017 à 05:07, mis à jour le 17/12/2017 à 05:07
Ils étaient 200 à barboter dans les eaux du Larvotto, hier matin, à l'appel de l'association Les Amis du Bain de Noël de Monaco.
Ils étaient 200 à barboter dans les eaux du Larvotto, hier matin, à l'appel de l'association Les Amis du Bain de Noël de Monaco.

La température de l'eau n'excédait pas les 15 degrés et pourtant ils étaient environ 200 courageux à piquer une tête dans les eaux du Larvotto, hier matin. Ou, pour les plus frileux, à y faire trempette. Tous ont répondu à l'appel de l'association Les Amis du Bain de Noël de Monaco qui, chaque année, profite de l'événement pour récolter des fonds pour des associations œuvrant pour le bien-être des enfants en difficulté (lire ci-dessous).

 

Avant de se jeter dans la Méditerranée, les baigneurs ont eu le droit à une brève - mais rythmée - séance d'échauffement collectif en musique. Dans les rangs, une sirène, un homme coiffé d'une dinde, des bonnets de Père Noël à en perdre la tête, une Mère Noël en nuisette sexy, une autre en mode Alerte à Malibu, et beaucoup en maillot, tout simplement. Simplicité, bonne humeur et partage, tels étaient d'ailleurs les consignes autour de ce bain revigorant.

« C'est de plus en plus festif et costumé. Les gens jouent le jeu », s'est félicitée la présidente de l'association, Véronique Gloaguen, pendant que l'apnéiste et directeur de l'Ecole bleue, Pierre Frolla, déguisé en Père Noël avec sono et micro à la main, tentait d'organiser cette joyeuse bande de drilles.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.