“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Avec la neige, des vacances

Mis à jour le 21/02/2016 à 05:08 Publié le 21/02/2016 à 05:08
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Avec la neige, des vacances

Après avoir accusé le coup au mois de décembre, les stations de ski azuréennes ont retrouvé le sourire lors de ces deux dernières semaines. L'hiver n'est pas encore fini

Du soleil. De la neige. Plus qu'en décembre, ce qui n'était pas difficile à faire. Et des vacanciers tout sourire. Le bonheur était (enfin !) sur les pistes de ski. Hier. Mais surtout ces quinze derniers jours de vacances scolaires de la zone « B ». Où les Azuréens ont fait leur retour en station, après les avoir quelque peu boudés. Les conditions d'enneigement en décembre et janvier ne favorisant pas, avouons-le, un investissement parfois conséquent pour s'offrir une semaine à la montagne…

Une moyenne de 5 000 skieurs/jour

Mais les chutes de neige de février ont relancé une saison qui avait commencé avec des chiffres d'affaires qui fonçaient, tout schuss, dans le rouge : « Entre 50 et 60 % », selon Luc Morisset, bien connu à Isola 2000 où il possède plusieurs boutiques de sport dans la galerie.

Avec quelques pics de fréquentation à 6 500 skieurs par jour sur les domaines d'Isola 2000 et d'Auron, comme c'était le cas hier, Jean-Marc Bérard, le directeur de la société d'économie mixte des Stations du Mercantour peut être soulagé de ce retour in extremis de la neige et du froid : « Ce qui nous a permis d'avoir en moyenne 5 000 skieurs chaque jour, sur chaque domaine. Et une bonne présence des clientèles étrangères, anglaise, russe et belge ». Denis Bastanti, président de la SEM, souligne, lui, le « travail extraordinaire des services. Qui ont permis, durant les mois de décembre et janvier d'ouvrir 75 % des domaines avec seulement 35 cm de neige. Et puis une manifestation comme l'Ice DJ Festival [lire par ailleurs, ndlr] commence à trouver sa place dans le paysage isolien. Pour la dernière date, à la fin de la saison avec Feder en tête d'affiche, on prévoit une grosse organisation avec les championnats de France de snowboard et la présence de Tony Ramoin ».

Un moral de nouveau au beau fixe. Et des perspectives réjouissantes. Pour Jean-Marc Bérard, « les semaines des Parisiens s'annoncent tout aussi bien ». Les embouteillages, rencontrés hier matin au départ de Nice, semblent lui donner raison. « Le calendrier joue aussi en notre faveur. Le week-end de Pâques tombera en même temps que les vacances en Belgique », analyse Luc Morisset.

Pour peu que le froid s'invite de nouveau et que la neige se remette à tomber. Et les petits tracas du début de saison pourraient vite être oubliés.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.