“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avant les fêtes, le couple princier a fait des heureux

Mis à jour le 26/12/2018 à 11:19 Publié le 14/12/2018 à 11:19
Pour tous, c'est un véritable plaisir de rencontrer le couple princier.

Pour tous, c'est un véritable plaisir de rencontrer le couple princier. Jean-François Ottonello

Avant les fêtes, le couple princier a fait des heureux

C'était Noël avant l'heure hier en Principauté. Le prince Albert II et la Princesse Charlène ont consacré leur journée à la remise de centaines de cadeaux aux enfants, comme aux seniors

Comme chaque année, à la même période, les retraités inscrits sur les listes du Service Social de la Croix-Rouge Monégasque (CRM) sont allés à la rencontre du couple princier, qui leur a remis de jolis présents et adressé quelques douces paroles. Dans les locaux du siège de l'association, les sourires étaient de rigueur, ce jeudi matin.

« Il ne nous laisse jamais tomber »

Augusta a emménagé en Principauté en 1957. Cette Alsacienne de 82 ans ne tarit pas d'éloges sur le souverain. Au fil des années, des liens se sont créés entre les bénéficiaires et le Prince, qui est aussi le président d'honneur de la CRM. « Quand il m'a vu, il a dit : "Ah mais voilà notre Alsacienne", il m'a même demandé des nouvelles de mes proches qui vivent à Strasbourg. C'est vraiment une belle personne, tout comme la princesse Charlène. Le prince ne nous laisse jamais tomber, que ce soit à l'approche des fêtes ou tout au long de l'année », tient à souligner Augusta.

À l'inverse des enfants, ces retraités attendront patiemment d'être chez eux, pour découvrir ce qu'il se cache à l'intérieur du gros cabas rouge et dans le petit sac blanc qui leur ont été offerts. Mais Marie Rossi, âgée de 90 ans, une des « mascottes » de la Croix-Rouge, comme nous le font savoir plusieurs personnes autour de nous, a fait l'effort d'ouvrir ses paquets en avance, pour nous en faire voir le contenu.

139 colis

Elle en sort une belle écharpe colorée, un parapluie et un panier garni. Dans ce dernier, on y trouve une demi-bouteille de champagne, un marbré de foie gras au magret de canard, une saladette de tomates à la truffe, une terrine de pintade aux champignons, un écrasé de pommes de terre, des orangettes confites et enrobées de chocolat noir, des graines de courges caramélisées et un pot de confiture de figues rouges. Ça sent bon les fêtes de fin d'année.

Au total, même si tous les bénéficiaires ne se sont pas tous présentés, 139 colis ont été préparés pour l'occasion. Il n'en restait qu'une trentaine lorsque le couple princier s'en est allé. Marie Rossi est ravie et c'est le moins que l'on puisse dire. « Le prince est exceptionnel, il n'y en a pas deux comme lui. Sans oublier la Croix Rouge bien sûr, qui fait énormément pour nous aussi. »

Pour les grands et les petits

Une certaine ferveur entoure le couple princier, qui, plus tôt dans la matinée, s'est rendu à la crèche garderie Rosine Sanmorie. Une cinquantaine d'enfants les y attendaient, pour leur présenter leur spectacle intitulé, « Nuit étoilée de Noël à Monaco ».

Toutes les sections (A, B, C et D) ont participé. Les plus petits se sont occupés de la décoration du sapin, d'autres ont dansé sur des chants de Noël et certains ont représenté les enfants du monde entier avec les continents. Les plus grands ont quant à eux donné de la voix, en chantant « Petite Étoile » en anglais. Le prince Albert II et la Princesse Charlène leur ont ensuite offert des cadeaux, ainsi que du chocolat.

Enfin, dans l'après-midi, le prince Albert II s'est rendu seul à la résidence Bellando de Castro, de la Fondation Hector Otto. Les aînés de la Principauté n'ont pas été oubliés et ont eux aussi reçu des présents. C'est aussi ça, la magie de Noël en Principauté.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct