“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Aux Moneghetti, nous vivons dans la crainte

Mis à jour le 09/01/2016 à 05:12 Publié le 09/01/2016 à 05:12

Aux Moneghetti, nous vivons dans la crainte

Une réunion entre le maire et ses administrés du quartier touché par la vague de dégradations de véhicules a été organisée hier. Un exutoire pour les habitants qui réclament plus de sécurité

C'est un petit cylindre noir, tout en longueur. Une bombe lacrymogène. Une dame la tient dans sa main, qu'elle tend un peu en l'air. « Est-ce que c'est normal que je me promène avec ça ? lâche-t-elle. Est-ce que c'est normal qu'une femme de soixante ans doive se promener avec ça pour sortir son chien ? Non, ce n'est pas normal. »

La sortie est adressée à Gérard Spinelli, le maire de Beausoleil. Le dialogue se déroule hier matin, dans la lumineuse salle du conseil municipal de la mairie. Une réunion publique y est improvisée. Une soixantaine de riverains des Moneghetti sont montés ici pour dire, encore une fois, leur colère après la vague de dégradations de véhicules qui touche ce quartier résidentiel de Beausoleil. Une...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct