Rubriques




Se connecter à

Au port Hercule, ça va comme sur des roulettes

L’opération « Dimanche à vélo » avait séduit tant de monde en septembre dernier que la mairie a réitéré. La moitié du circuit du Grand Prix était fermée à la circulation, et réservé aux deux-roues.

L.M. Publié le 10/01/2021 à 19:31, mis à jour le 10/01/2021 à 19:32
L’opération « Dimanche à vélo » avait séduit tant de monde en septembre dernier que la mairie a réitéré. La moitié du circuit du Grand Prix était fermée à la circulation, et réservé aux deux-roues. Photo J-F Ottonello

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut se prendre pour une F1 et un maillot jaune à la fois !
Hier, pour la seconde fois, la mairie de Monaco avait fermé à la circulation automobile la partie basse du circuit du Grand Prix – du boulevard Albert 1er à la route de la piscine – pour y installer les aficionados de la petite reine.
La première édition de l’opération s’était déroulée en septembre dernier dans le cadre de la Semaine de réduction des déchets.

Devant le succès qu’elle avait rencontré, la mairie avait décidé de ne pas bouder son plaisir et de ne pas attendre d’excuse particulière pour remettre le couvert.

Ce dimanche, malgré la météo pas vraiment des plus clémentes, ils étaient assez nombreux à avoir fait le déplacement. Certes moins qu’en septembre, la faute sans doute au mercure qui se fait timide depuis maintenant plusieurs semaines. Mais les plus courageux étaient de sortie. Ainsi que ceux qui cherchent leur courage. « Elle a peur des pistes cyclables, alors là, elle est plus à l’aise » explique un homme d’une quarantaine d’années à des amis en indiquant sa compagne, tout sourire sur son vélo.

L’éducation d’abord

Dans l’après-midi, le parcours de signalisation routière installé sur l’esplanade ressemblait un peu à la rue Grimaldi un lundi en fin d’après-midi : ça se bousculait un peu aux alentours des ronds-points. « C’est rouge, je n’ai pas le droit d’y aller, c’est ça ? » demande une toute petite fille sur son vélo bleu et rose, arrêtée à un mini-feu de signalisation. « C’est ça. Et maintenant c’est vert, tu peux y aller ma choupette ! » lui explique la dame de la Sécurité routière.

Tout en pédagogie, la Sûreté publique avait dépêché quelques agents pour s’assurer qu’aucun embouteillage en culottes courtes ne sature l’esplanade. « Hep hep hep ! On s’arrête jeune homme ! Tu n’as pas la priorité ! » lance un agent à une trottinette trop enthousiaste. En apprenant tout petit à respecter les panneaux, gageons que ces jeunes gens seront plus tard des cyclistes responsables.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.