“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Union sacrée pour protéger l'aire marine du Larvotto

Blaise Matuidi récompensé à Monaco pour son engagement envers les jeunes de banl...

Ils testent des balises low cost pour suivre et protéger des tortues en Martiniq...

Plan transport à Nice, maltraitance dans une crèche, polémique à Pôle Emploi: vo...

Sylvie Esparre intègre la Commission Supérieure des Comptes

Au NMNM, deux salles, deux ambiances

Mis à jour le 02/08/2018 à 05:15 Publié le 02/08/2018 à 05:15
A la Villa Sauber, Latifa Echakhch a remis en scène d'anciens décors d'opéra conservés dans les collections du musée.

A la Villa Sauber, Latifa Echakhch a remis en scène d'anciens décors d'opéra conservés dans les collections du musée. Jean-Sébastien Gino Antomarchi

Au NMNM, deux salles, deux ambiances

Latifa Echakhch à la Villa Sauber, Tom Wesselmann à la Villa Paloma, le Nouveau Musée National de Monaco croisent les styles en cette saison estivale

D'un côté, le pop art explosif et sensuel de Tom Wesselmann. De l'autre, l'univers onirique de Latifa Echakhch.

L'été 2 018 au Nouveau Musée National de Monaco (NMNM) joue sur les contrastes. Et les propositions sont contrastées de la Villa Paloma - siège de l'exposition « La promesse du bonheur » de Wesselmann - à la Villa Sauber qui loge le travail de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct