“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Au coeur de la légende de Sainte-Dévote

Mis à jour le 26/01/2020 à 10:03 Publié le 26/01/2020 à 10:03
Le 27 janvier, à l’issue de la messe solennelle présidée par l’archêque de Monaco, une procession avec les pénitents de l’Archiconfrérie de la Miséricorde prend la direction du Palais Princier avec la châsse contenant les reliques escortées par les Carabiniers du Prince.

Le 27 janvier, à l’issue de la messe solennelle présidée par l’archêque de Monaco, une procession avec les pénitents de l’Archiconfrérie de la Miséricorde prend la direction du Palais Princier avec la châsse contenant les reliques escortées par les Carabiniers du Prince. archive Jean-François Ottonello

Au coeur de la légende de Sainte-Dévote

Ces dimanche 26 et lundi 27 janvier se tiennent les célébrations de la Sainte Dévote, Sainte Patronne de Monaco.

Ces dimanche 26 et lundi 27 janvier se tiennent les célébrations de la Sainte Dévote, Sainte Patronne de Monaco.

Ces célébrations correspondent à une des plus anciennes traditions de la Principauté de Monaco. Cette tradition a imprégné la culture nationale dans des domaines aussi divers que la religion, le folklore, les croyances populaires, l’histoire, la littérature, les arts, la peinture, la musique, la numismatique ou encore la philatélie.

Cette tradition, issue de la légende dite « Légende de Sainte Dévote », transmise par un document médiéval, tient une place privilégiée au cœur des Monégasques. Selon cette légende, Devota (Dévote), jeune chrétienne native de Corse, aurait été martyrisée par le préfet Barbarus sous les empereurs Dioclétien et Maximien. Son corps aurait été dérobé par des fidèles pendant la nuit suivant son martyr, mis dans une barque, amené à Monaco pour être enseveli dans une chapelle du vallon dit « des Gaumates », le 27 janvier de l’an 303 ou 304. Sous Honoré II, au XVIIe Siècle, Sainte Dévote est devenue patronne de Monaco.

La tradition s’établit dans les années 1870 : chaque année, une barque sur bûcher est brûlée en présence du Souverain, de la famille princière et de nombreuses personnalités monégasques. Une fois la barque brûlée, un spectacle pyromusical est offert sur le port Hercule.

Le 27 janvier, jour de la Fête, une messe solennelle est célébrée en la cathédrale par l’Archevêque de Monaco. Assistent à cette cérémonie religieuse, la famille princière, le gouvernement princier, les assemblées élues et les corps constitués ainsi que de nombreux fidèles. À l’issue de la cérémonie, une procession avec la participation des pénitents de l’Archiconfrérie de la Miséricorde prend la direction du Palais Princier avec la châsse contenant les reliques escortées par les Carabiniers du Prince.

La procession s’arrête alors sur la place du Palais. Une Garde d’honneur et l’Orchestre des Carabiniers du Prince lui rendent hommage. Un célébrant bénit alors la famille princière avec les reliques. La procession se dirige ensuite vers les remparts où un autre célébrant bénit la ville et sa population. Enfin, de retour devant la cathédrale, un dernier célébrant bénit la mer et les pêcheurs.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.