“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Attention, Pirate à l’horizon!

Mis à jour le 04/03/2020 à 11:11 Publié le 04/03/2020 à 11:11
Le ténor Celso Albelo et la soprano italienne Anna Pirozzi.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Attention, Pirate à l’horizon!

Alerte, pirate en vue !

Alerte, pirate en vue ! Il y avait bien longtemps que cela n’était arrivé ! En ce qui concerne ce pirate-ci, c’est même la première fois !

Le pirate en question est celui d’un célèbre opéra de Bellini. Son titre : Il pirata, précisément. L’ouvrage n’a encore jamais été entendu en Principauté. Il sera interprété pour la première fois demain. Non sous forme scénique mais sous forme de concert, en l’Auditorium Rainier-III.

Le « Pirate » a été écrit à l’âge de 26 ans par ce compositeur de génie qui s’illustrerait par la suite en écrivant la Norma, la Somnambule et les Puritains - trois chefs-d’œuvre de bel canto.

L’histoire se déroule en Sicile au XIIIe siècle. La jeune Imogene et le beau pirate Gualtiero s’aiment, mais Imogene a dû épouser Ernesto, ennemi de son père, pour sauver ce dernier. Gualtiero tue Ernesto. Lorsqu’Imogene voit monter à l’échafaud son Gualtiero, condamné à mort, elle perd la raison.

On est en plein drame romantique.

Curieusement, cette œuvre a été oubliée au XIXe siècle. Elle a été reprise en 1935 lors de la célébration du centenaire de la mort de son compositeur. Elle fut alors chantée par Maria Callas et Montserrat Caballe.

Cet opéra est peu souvent donné car les trois rôles principaux nécessitent des chanteurs d’exception.

Une première

Imogene sera interprétée par la soprano italienne Anna Pirozzi, dont la carrière a explosé lors de son triomphe en 2013, au Festival de Salzburg, dans le rôle d’Abigaille de Nabucco de Verdi.

Le pirate sera l’espagnol Celso Albello, considéré comme l’un des meilleurs ténors internationaux du moment. On l’a applaudi à Monaco dans les Puritains de Bellini en 2017. Il chantera le Pirate pour la première fois et sera confronté à l’incroyable série de notes aiguës que comporte sa partition.

Quant au personnage d’Ernesto, il devait être incarné par le baryton George Petean. Celui-ci, souffrant, sera remplacé par le jeune Vittorio Prato, spécialiste du répertoire bel-cantiste sur les grandes scènes européennes.

Le chef d’orchestre sera Giacomo Sagripanti, désigné « meilleur jeune chef d’orchestre de l’année » lors des Opera Awards 2016.

Sus au Pirate !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.