Rubriques




Se connecter à

Astérix, Obélix et Cléopâtre au pied du trophée

Quelque 150 personnes - dont le maire, J.-J.

Marie-Evelyne Colonna Publié le 01/08/2018 à 05:16, mis à jour le 01/08/2018 à 05:16
Le jeune public est passé par le stand de la boutique du CMN.
Le jeune public est passé par le stand de la boutique du CMN. MEC

Quelque 150 personnes - dont le maire, J.-J. Raffaele - ont répondu à l'invitation « Soirée Péplum » (gratuite) du Centre des Monuments nationaux (CMN). Et parmi eux, beaucoup d'enfants. Forcément : au pied du trophée bimillénaire étaient projetées les formidables aventures (également bimillénaires !) d'« Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre », réalisé par Alain Chabat avec une pléiade d'artistes tous bien servis en répliques affûtées. Un vent léger faisait faseyer l'écran, donnant un peu plus de vie encore à leurs péripéties égypto-romano-gauloises. Petits et grands ont ri ensemble à cette séance de pur bonheur.

 

En début de soirée, 60 convives avaient réservé leur place pour déguster un repas gallo-romain servi dans l'oliveraie. Préparé par le traiteur Saveurs et Prestige à partir d'un menu élaboré par le CMN : salade de lentilles à la coriandre, rôti de dinde, confit d'oignons et dattes, œuf dur sauce aux pignons et garum, petit pain d'épeautre et « apothernum » (dessert à la semoule, fruits secs et miel). Toutes d'authentiques recettes d'époque, extraites du manuel « La cuisine romaine antique » de Brigitte Leprêtre, que le CMN proposait à la vente avec d'autres objets en relation avec le thème de la soirée. Il ne manquait que les vins aux épices et autres boissons romaines. Dommage !

Régal des papilles et vive stimulation des zygomatiques. En plus, en sortant du site du trophée, les spectateurs ont pu s'émerveiller de la lune qui commençait à réapparaître au-dessus du clocher de l'église St Michel.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.