“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

ASRCM : il faudra encore un nul pour valider la montée

Mis à jour le 30/04/2019 à 10:21 Publié le 30/04/2019 à 10:21
Je découvre la nouvelle offre abonnés

ASRCM : il faudra encore un nul pour valider la montée

L’attaque roquebrunoise était en verve ce week-end sur le terrain du FC Mougins II avec une très large victoire des hommes de Jérémy Gagliardi (0-7).

L’attaque roquebrunoise était en verve ce week-end sur le terrain du FC Mougins II avec une très large victoire des hommes de Jérémy Gagliardi (0-7).

Un douzième succès de la saison qui conforte les Rouge et Jaune à la seconde place du championnat (2e, 61 pts). Dans le même temps, Saint-Laurent, dernier postulant à espérer ravir la seconde place synonyme d’accession en départemental 1, est tombé à domicile contre le FC Beausoleil (4-5). « Je suis pleinement satisfait de ce match abouti, mes joueurs ont fait preuve de beaucoup de sérieux, de rigueur défensive et d’efficacité offensive. On se retrouve dans une bonne situation comptable avant de jouer nos deux dernières rencontres », se réjouit Jérémy Gagliardi, l’entraîneur de l’ASRCM.

Les Roquebrunois recevront Peymeinade le 5 mai avant un ultime déplacement à la Fontonne II le 19 mai. « Il nous faudra encore un match nul sur les deux derniers matchs, l’objectif de montée est en ligne de mire. On va tout faire pour l’atteindre ».

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.