Rubriques




Se connecter à

Arthur Leclerc : Apprendre pour grandir

Bien sûr, il n’a pas manqué de jeter un œil sur les qualifications du Grand Prix d’Espagne, hier après-midi, juste avant le top départ de l’ePrix de Monaco.

Publié le 12/05/2019 à 10:22, mis à jour le 12/05/2019 à 10:22
Le « Safety Car » des ePrix ? Une « Béhème » que l’on ne croise pas tous les jours au coin de la rue...
Le « Safety Car » des ePrix ? Une « Béhème » que l’on ne croise pas tous les jours au coin de la rue...

Bien sûr, il n’a pas manqué de jeter un œil sur les qualifications du Grand Prix d’Espagne, hier après-midi, juste avant le top départ de l’ePrix de Monaco. « Charles, c’est mon frère ! Je le suis depuis toujours et ce n’est pas maintenant que je vais m’arrêter », glisse Arthur Leclerc (18 ans), tout sourire. Membre du programme Junior du Venturi Formula E Team, le frangin du nouveau chouchou des tifosi Ferrari vivait à domicile son troisième week-end en immersion au sein du commando monégasque. Entre deux briefings, rencontre express sur la pitlane.

Arthur Leclerc : « Je m’imprègne des méthodes de travail des pilotes et de l’équipe Venturi. Une expérience très instructive. »
Arthur Leclerc : « Je m’imprègne des méthodes de travail des pilotes et de l’équipe Venturi. Une expérience très instructive. »
Privé de la pole position par une pénalité, le Britannique Oliver Rowland (Nissan-e. Dams) n’a pas tout perdu puisqu’il détient le nouveau record de la piste (1,765 km) : 49’’847 !
Privé de la pole position par une pénalité, le Britannique Oliver Rowland (Nissan-e. Dams) n’a pas tout perdu puisqu’il détient le nouveau record de la piste (1,765 km) : 49’’847 !

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.