“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Après plusieurs cas de coronavirus dans son staff, le Sass Café prêt à rouvrir ce vendredi soir

Mis à jour le 04/09/2020 à 09:02 Publié le 04/09/2020 à 09:00
Le Sass Café à Monaco

Le Sass Café à Monaco Photo CD

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Après plusieurs cas de coronavirus dans son staff, le Sass Café prêt à rouvrir ce vendredi soir

Back in business! Tout est prêt! Après avoir fermé ses portes le 22 août dernier pour des cas de Covid-19 dans l'équipe, le Sass Café de Monaco est prêt rouvrir et accueillir ses clients dès 20 heures. Des clients qui aiment dîner et faire la fête dans cet endroit.

Le célèbre établissement de nuit de l'avenue Princesse Grace sera resté fermé presque quinze jours. Du jamais vu en pleine saison!

Mais la direction avait fait ce choix après que plusieurs employés soient testés positifs à la Covid-19. Six personnes de l'équipe ont été touchées au total.

"Dès que l’on a senti qu’il y aurait pu avoir un risque, nous n’avons pas hésité à fermer. Certains diront que six cas, ce n’est pas énorme, mais c’est notre choix. La décision a été prise une heure avant le service, le 22 août, nous avions 250 couverts réservés, une très grosse soirée en perspective…" rappelait Samy Sass, le directeur, pour justifier son choix de ne pas accueillir des clients ce soir là.

Pendant cette période de fermeture, l'équipe a été à nouveau testée et le bar entièrement désinfecté pour assurer une reprise sereine.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.