Après la panne géante à Monaco Telecom, le gouvernement princier se met en quête d’informations

Après la panne géante à Monaco Telecom, le gouvernement princier en visite dans les locaux de l'opérateur estime que cet incident doit "nous interroger sur la fiabilité des groupes électrogènes en fonction en Principauté", d'autant plus dans un contexte énergétique tendu.

Article réservé aux abonnés
Thibaut Parat Publié le 02/12/2022 à 14:33, mis à jour le 02/12/2022 à 14:33
La panne survenue ce mardi en Principauté a été au cœur des conversations entre l’opérateur et l’exécutif princier. Photo Stéphane Danna/Dir. Com.

Initialement, ce devait être une visite classique des locaux de Monaco Telecom, calquée sur le modèle des récentes portes ouvertes au public. Mais, au surlendemain de la panne géante subie par l’opérateur de télécommunications monégasque sur ses réseaux Internet et de téléphone fixe et mobile, la délégation du gouvernement princier était davantage en quête d’informations.

Ce fut l’occasion, à la lumière des premières analyses techniques, de mieux comprendre les causes de cet incident technique lié à un défaut d’alimentation électrique d’un commutateur d’ancienne génération.

"Ce cas d’espèce doit nous interroger sur la fiabilité de manière générale des groupes électrogènes qui peuvent être en fonction en Principauté, à un moment où nous allons peut-être y avoir recours plus régulièrement dans notre alimentation électrique", a indiqué le Ministre d’État, Pierre Dartout, notamment accompagné par Céline Caron-Dagioni, conseiller de gouvernement-ministre de l’Équipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme.

Une migration vers la fibre optique d’ici décembre 2024

Durant cette réunion, la migration, d’ici décembre 2024, de la technologie du réseau cuivre vers la fibre optique, plus économique et plus fiable, a aussi été abordé.

À ce jour, 800 particuliers, 2.500 petites et moyennes entreprises et de nombreux services de l’administration monégasques sont toujours raccordées à ce réseau d’ancienne génération, particulièrement énergivore.

"Du côté des pouvoirs publics et de Monaco Telecom, la prise de conscience est unanime pour répertorier les besoins et mobiliser les énergies pour aborder au mieux les conditions de ce changement de technologie devenu inéluctable", fait savoir l’exécutif monégasque.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.