Rubriques




Se connecter à

Après la mort de son fils, le chef étoilé Yannick Alleno annonce la création d'une association pour soutenir les victimes de multirécidivistes

Après le décès tragique de son fils le 8 mai dernier, le chef étoilé Yannick Alleno veut créer une association pour soutenir les victimes des multirécidivistes.

J.D. Publié le 17/05/2022 à 08:25, mis à jour le 17/05/2022 à 08:29
Yannick Alléno entend poursuivre ses missions et aider les victimes de multirécidivistes. Photo DR

Antoine Alleno est mort le 8 mai, percuté par un chauffard alors qu’il était à l’arrêt à un feu rouge en scooter. Et six jours plus tard, le lendemain des funérailles à la collégiale Notre-Dame de Poissy dans les Yvelines, son père, le chef multi-étoilé Yannick Alléno, annonce la création d’une association de soutien aux victimes de multirécidivistes.

Dans un message publié samedi 14 mai sur son compte Instagram, le chef multi-étoilé écrit: "Je viens de comprendre ce matin seulement le manque qui va me hanter toute ma vie. Alors, son énergie logée au plus profond de mon corps servira à travers l’association “Antoine Alléno" ». Le texte est illustré par une photo de son fils tout sourire portant la veste de cuisine de l’Allénothèque, restaurant de son père dans le 7e arrondissement de Paris, "pour que personne ne garde une image de tristesse d’Antoine".

 

"Construire des choses encore plus belles"

Dans un autre message publié la veille, jour des obsèques, Yannick Alléno souligne: "Ton frère Thomas, ton grand frère et moi allons construire encore et encore, avec toi pour nous guider, avec ce regard de hauteur que tu as des cieux, des choses encore plus belles."

Porté par l’énergie qui le caractérise, Yannick Alléno, père aimant et en peine, entend donc poursuivre l’essor remarquable de ses restaurants. Mais il s’engagera également dans une cause qui inscrira le prénom et nom de son fils défunt dans les actions associatives de soutien aux victimes de multidélinquants.

Rappelons qu’Antoine Alléno, 24 ans, en scooter, a été heurté à un feu rouge dimanche vers 23h20 dans le 7e arrondissement de Paris par un chauffard qui venait de "voler un véhicule de luxe", selon une source policière. Le jeune homme, qui était à la tête du restaurant "Burger Père et Fils", lancé l’année dernière avec son père, est mort sur place.

Le chauffard qui a mortellement percuté Antoine Alléno, a été mis en examen mercredi notamment pour "homicide et blessures involontaire" et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne). Selon nos confrères du Parisien, "Francky D., 24 ans, a été longuement interrogé par les forces de l’ordre le temps de sa garde à vue. En proie à des addictions et ivre au moment des faits, il a dit ne se souvenir de rien. (...) L’homme (...) avait consommé des stupéfiants. Son permis de conduire était également annulé."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.