Rubriques




Se connecter à

Après deux ans d'absence, le Petit Futé consacré à Monaco revient et change de look

La nouvelle édition du Petit Futé consacrée à la Principauté de Monaco vient de paraître. Et il change de formule avec des textes plus courts faisant place aux photos afin de séduire un nouveau public : les jeunes.

Marie Cardona Publié le 03/08/2022 à 10:30, mis à jour le 03/08/2022 à 09:47
Le guide de près de 170 pages renferme des centaines d’adresses de restaurants, hôtels, visistes à ne pas manquer en Principauté. Photo Dylan Meiffret

Après plus de deux ans d’absence en raison de la pandémie de Covid-19, le Petit Futé consacré à Monaco vient de paraître! Une édition totalement repensée, à mi-chemin entre guide touristique et magazine, pour emmener les curieux d’ici ou d’ailleurs à la découverte des pépites de la Principauté, "écrin secret de la Côte d’Azur".

S’il change de look, le Petit Futé n’en change pas moins de principe: lister et présenter des bonnes adresses testées et approuvées par ses rédacteurs. Pour Monaco, elles ont été compilées dans 11 rubriques aux titres évocateurs.

Des tops pour s’inspirer

"Les deux premières parties ont été pensées comme un magazine", souligne Isabelle Drezen, responsable d’éditions Monaco-Côte d’Azur chez le Petit Futé.

Inspirer, d’abord, compile les bons plans et meilleures astuces pour découvrir la Principauté autrement à travers une liste de tops 10 et top 5 des incontournables pour se régaler, faire une pause, se faire plaisir, se détendre, sortir ou encore se loger. Une liste non exhaustive de visites culturelles, de boutiques de souvenirs et de gourmandises, de restaurants ou encore d’hôtels, pour aller à l’essentiel. Le reste des adresses du pays étant développées plus loin dans le guide.

 

Un peu d’histoire pour apprendre et découvrir

La deuxième partie du livre est consacrée à "découvrir" le territoire au travers de son riche patrimoine historique, géographique, artistique, culinaire et architectural.

L’occasion d’en apprendre un peu plus sur les figures historiques qui ont contribué au rayonnement de la Principauté ou de lire de bons conseils sur les souvenirs à rapporter de son séjour ainsi que toutes les spécialités culinaires à goûter - sans modération.

Des infos pratiques pour se repérer et profiter

Se repérer/se déplacer, à voir/à faire, se régaler, faire une pause, (se) faire plaisir, bouger et buller, sortir, escapades (dans les communes environnantes)… le reste du guide n’est ni plus ni moins qu’un repère de toutes les adresses du pays. Chacune étant présentée au travers d’un petit texte pour en savoir plus.

Un repère de bonnes adresses qui, à n’en pas douter, pourra servir autant aux locaux qu’aux touristes.

 

Vous souhaitez vous procurer votre édition Monaco du Petit Futé ? Le guide est disponible en boutique ou sur le site du Petit Futé (12,95 € au format papier et 8,99 € en format numérique).

Isabelle Drezen, responsable d’éditions Monaco-Côte d’Azur chez le Petit Futé Photo DR.

"Pour que jeunes prennent l’habitude d’acheter le Petit Futé dès leurs premières escapades"

Isabelle Drezen est responsable d’éditions Monaco-Côte d’Azur chez le Petit Futé. Elle revient sur les particularités de ce nouveau guide de la Principauté, édité tous les deux ans.

La nouvelle édition du Petit Futé Monaco vient de sortir. Comment ce guide se différencie-t-il des autres?
Nous sommes le seul éditeur en Europe à consacrer un guide entier dédié à Monaco en français. Que ce soit dans Lonely Planet, Le Routard, etc. Monaco est toujours inclus dans une édition Côte d’Azur.

À qui est destiné ce guide?
Il est destiné à la fois aux touristes de passage, qu’ils viennent de loin ou du département voisin, à la recherche de contenus sur l’histoire, le patrimoine du pays. Mais aussi pour les résidents qui viennent s’installer pour qui le Petit Futé peut servir de guide d’accueil.

Cette édition a été complètement revue…
L’ensemble de la collection a évolué depuis deux ans pour devenir plus visuelle et dynamique. C’est une stratégie globale du groupe Petit Futé partie du constat que les jeunes lisent moins et veulent des choses plus concises. Nous avons donc réduit les articles sur nos bonnes adresses. Mais si le lecteur veut en savoir plus, certains articles sont pourvus d’un petit logo avec un téléphone. Ce pictogramme signale qu’il peut se rendre sur petitfute.app (une application disponible sans téléchargement directement dans le moteur de recherche de Google via son smartphone), prendre la page correspondante en photo et avoir accès à du contenu multimédia additionnel sur le sujet. Le guide fait aussi plus de place à l’image, avec des formats carrés inspirés d’Instagram. Le but étant d’attirer les jeunes pour qu’ils prennent l’habitude d’acheter le Petit Futé dès leurs premières escapades touristiques.

Si vous deviez recommander une seule chose à ne pas manquer à Monaco?
S’il y a quelque chose que je conseille à des amis quand ils viennent dans la région c’est, sans hésiter, la visite des grands appartements du Palais. Même si vous n’êtes pas féru de fresques et de la Renaissance, c’est une visite inédite et exclusive qu’il faut absolument voir.

La destination Monaco a la réputation d’être réservée à une clientèle plutôt aisée. Vous proposez des adresses accessibles?
On a de tout en termes de prix, notamment pour les restaurants. On va du petit snack à Fontvieille au Louis XV à l’Hôtel de Paris, pour avoir un panel le plus complet possible. Mais si les gens n’ont pas de gros budgets pour aller dîner le soir, il ne faut pas hésiter à aller plutôt déjeuner. Les restaurants sont plus abordables le midi, voire moins chers que ceux du Cour Saleya à Nice. Tout en sachant que le service et l’accueil sont d’une qualité qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.