“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Anne-Fleur mène un projet acidulé aux Citronniers

Mis à jour le 05/03/2018 à 05:13 Publié le 05/03/2018 à 05:13
Anne-Fleur Pautasso s'est servie de son patrimoine familial pour son projet d'animation.

Anne-Fleur Pautasso s'est servie de son patrimoine familial pour son projet d'animation. L.Boxitt

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Anne-Fleur mène un projet acidulé aux Citronniers

roquebrune-cap-martin

Le hasard a parfois des conséquences insoupçonnées. À l'image du projet d'animation mené par Anne-Fleur Pautasso. Cette résidente mentonnaise est actuellement en stage au sein de l'Ehpad «Les Citronniers», son objectif est de décrocher un diplôme d'assistante de l'éducatif et du social.

«J'accompagne les résidents dans les actes de la vie quotidienne avec le souci de les ouvrir à l'extérieur afin de créer des liens», explique-t-elle.

Durant sa période de stage (7 semaines), Anne-Fleur est allée puiser dans son héritage familial concernant son projet. «Je voulais marquer les 50 ans du décès de mon grand-père, René Pautasso. Entre 1950 et 1968, il avait un atelier de ferronnerie appelé «Métal glace» au 12 bis rue de la République à Menton. Il travaillait avec le comité des fêtes, dessinait des esquisses sur des croquis qu'il leur présentait ensuite.»

Les petits élastiques... là

En 1957, René Pautasso sera d'ailleurs l'instigateur d'une petite révolution dans l'histoire de la Fête du citron. «Il a inventé en fait la structure 3D». Dès lors, les armatures en fer forgé prendront du volume.

Mais le grand-père d'Anne-Fleur ne va pas se contenter de cette (r)évolution. «En 1959, il lui vient l'idée des élastiques pour fixer les citrons sur les structures», poursuit Anne-Fleur. Et il faut bien vous imaginer que l'animatrice a captivé son auditoire en «étrennant» son patrimoine familial. «Certains résidents ont même connu mon grand-père», lançait-elle encore.

Et, après cinq séances de travail (ludique !) en petits groupes, une mini-structure a été confectionnée. «On a fait avec les moyens du bord, 22 kilos de citron, des cintres et du grillage !» Anne-Fleur a également dévoilé quelques photos familiales qui lui ont permis d'aborder l'évolution de la fête des citrons de 1928 à nos jours. «Mon arrière-grand-père, Auguste, faisait partie des jardiniers entre 1928 et 1930 qui a participé aux premières expositions d'agrumes». Marie-Paule Gérard, la directrice des Citronniers, s'est dit par ailleurs ravie de cette initiative. «Tous les résidents ont participé, ils ont été acteurs de ce projet qui leur a apporté de la réminiscence», concluait Anne-Fleur.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.