Ancien P.-D.G. de Fragonard, Patrick Fuchs est mort

Petit-fils du fondateur de la célèbre entreprise, il a contribué à son développement, côté parfumerie comme confiserie, avec la marque Florian. Ses obsèques seront célébrées ce vendredi à 10h30 en la cathédrale de Grasse.

P. F. Publié le 15/09/2022 à 20:42, mis à jour le 15/09/2022 à 20:41
Petit-fils du fondateur de Fragonard, Patrick Fuchs est décédé à l’âge de 92 ans. DR

La cité des parfums a perdu l’un de ses plus éminents représentants. Ancien P.-D.G. des établissements Fragonard, Patrick Fuchs est décédé, à l’âge de 92 ans. Né le 14 avril 1930 à Paris, c’est à Grasse qu’il a grandi, au-dessus de la parfumerie Fragonard, fondée en 1926 par son grand-père, Eugène Fuchs.

Élève brillant à l’institut Fénelon puis au Cours Saint-Louis (Paris), il obtient son bac à 15 ans, par dérogation spéciale. Son diplôme d’ingénieur à l’école de Chimie de Paris en poche, il file Outre-Atlantique, où il intègre le Stevens Institute of Technology (New Jersey) puis la prestigieuse université de Harvard. Il y obtient un doctorat en chimie organique, sous la direction du professeur Robert Woodward, prix Nobel en 1965.

Appelé par son père, Georges Fuchs, à rejoindre l’affaire familiale aux côtés de son cousin, Jean-François Costa, il retrouve Grasse en 1958. Nommé directeur technique de la parfumerie, il deviendra, en 1974, P.-D.G. des établissements Fragonard.

 

Durant la période, il participera aux projets d’expansion de l’entreprise, avec, notamment, la construction d’une usine à Èze ou encore le développement des collections des musées Fragonard à Paris. Puis il y avait la marque Florian...

En 1927, au Pont du Loup, Eugène Fuchs avait racheté et transformé un ancien moulin en parfumerie; en 1949, elle deviendra une confiserie. Nouvelle activité familiale, qui connaîtra, là aussi, un essor considérable avec l’ouverture d’un site, dès 1974, sur le port de Nice. D’autres suivront, à Gourdon, à Grasse. En 1995, les activités du groupe familial (parfumerie et confiserie) sont séparées.

L’année suivante, Patrick Fuchs confie la direction des confiseries à ses enfants, Sandrine et Frédéric, en demeurant président du conseil de surveillance. La parfumerie est, elle, reprise par ses nièces, Françoise, Anne et Agnès Costa, dont "il admirait le dynamisme, le travail et la créativité, assure Jérôme Viaud, maire de Grasse. C’était aussi un homme généreux, qui a donné beaucoup de son temps à divers organismes, tout particulièrement à l’Institut du Cerveau."

Ses obsèques auront lieu ce vendredi dès 10h30 en la cathédrale de Grasse.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.