“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Amca : 30 ans d'une authentique passion

Mis à jour le 25/03/2017 à 05:17 Publié le 25/03/2017 à 05:17
Elisabeth Bréaud, trente années à la tête de l'association monégasque pour la connaissance des arts.
	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Amca : 30 ans d'une authentique passion

« C'est la culture qui peut aider notre époque.

« C'est la culture qui peut aider notre époque. Avec l'Association monégasque pour la connaissance des arts, ça n'a pas toujours été sans peine. Mais au fil des ans, j'ai été très heureuse de voir l'intérêt du public. Car la culture est un moyen d'échapper à la violence de notre époque mais aussi un moyen de comprendre cette violence. »

Présidente de l'Amca, Élisabeth Bréaud œuvre depuis trente ans pour que les intellectuels et les artistes se rencontrent et rencontrent le public monégasque. Alors pour ce bel anniversaire, qui témoigne autant de sa passion que de l'honnêteté de sa démarche, Élisabeth Bréaud a décidé d'inviter Mounir Bouchenaki, ancien sous-directeur général pour la Culture à l'Unesco, autour d'une question : « Patrimoines en danger, quelles solutions ? » Une rencontre exceptionnelle qui a lieu lundi 27 mars, à 18 heures, au théâtre des Variétés.

« Une belle idée »

Depuis quelques années, de nombreuses régions du monde sont confrontées à des situations graves dont les conséquences sont considérables sur le patrimoine. Les effets du changement climatique, les conflits et les guerres provoquent des destructions irrémédiables.

Incendie gigantesque du Péloponnèse affectant le fameux site d'Olympie. Destruction par le feu de la Bibliothèque universitaire d'Alger, de la Bibliothèque nationale et universitaire de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. Destruction des collections uniques de manuscrits et de livres de l'Institut d'Égypte, ainsi que des musées et des sites d'Irak et de Syrie, dont le musée de Mossoul, les souks d'Alep et la ville unique de Palmyre. Ces quelques exemples montrent à quel point des stratégies de protection préventive sont indispensables à mettre en place dans toutes les régions du monde, pour la sauvegarde d'un patrimoine culturel qui, une fois brûlé ou détruit, disparaît à jamais de la mémoire de l'Humanité.

« C'est, je crois, une belle idée de finir cette saison anniversaire avec Mounir Bouchenaki qui est également président d'honneur des Rencontres internationales Monaco et la Méditerranée (RIMM) que j'organise au Musée océanographique tous les deux ans. »

Mais déjà, Élisabeth Bréaud organise la 31e saison… Quelle thématique pour 2017-2018 ? « De la mesure à la démesure ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.