“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ambiance cubaine et glamour monégasque

Mis à jour le 20/03/2016 à 05:02 Publié le 20/03/2016 à 05:02
De ses fils Pierre et Andréa accompagnés par leurs épouses respectives, Béatrice et Tatiana. Ainsi que du grand couturier Karl Lagerfeld.

De ses fils Pierre et Andréa accompagnés par leurs épouses respectives, Béatrice et Tatiana. Ainsi que du grand couturier Karl Lagerfeld. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ambiance cubaine et glamour monégasque

Le souverain et la princesse de Hanovre ont présidé ensemble hier le 62e Bal de la Rose dans un décor et un style inspiré par Cuba, sous la houlette du couturier Karl Lagerfeld

Qui aurait pu prédire ça ? Cuba, la patrie de Fidel Castro, l'un des derniers bastions communistes au soleil devenant le point de convergence de la tendance internationale ? Barack Obama s'y rend aujourd'hui pour une visite historique. Les Rolling Stones y donnent un concert la semaine prochaine. Karl Lagerfeld organise à La Havane son défilé croisière au printemps. La perle des Caraïbes a le vent en poupe.

Et ce sont des alizés venus tout droit de l'Atlantique qui ont soufflé hier soir l'ambiance du 62e Bal de la Rose. Un bal à l'accent cubain présidé par le prince Albert II et la princesse Caroline et orchestré - comme depuis cinq ans - par le maestro du glamour, Karl Lagerfeld.

Mojito et mets sucrés salés

Pour la première fois de l'histoire du bal, la princesse de Hanovre - qui préside la Fondation Princesse Grace au profit de laquelle la soirée est donnée - était accompagnée par ses quatre enfants : Alexandra, Charlotte, Pierre et Andréa.

Autour d'eux, les 800 convives dans leur sillage ont eu droit à une entrée champêtre. Accueillis dans un champ de cannes à sucre sur un tapis fait de sable roux… avant de se rafraîchir d'un mojito servi dans une réplique du Café Taberna de La Havane.

C'est justement un ticket pour La Havane que le billet d'entrée (800 euros par personne) proposait aux invités.

Dans la salle des Étoiles, muée en rue pittoresque de la capitale cubaine, un menu de cinq plats était proposé par les équipes de la SBM, dans un mélange de sucré salé (velouté de banane plantain au lait de coco, crevettes pimentées et coriandre, ceviche de vivaneau, purée de patate douce et maïs aux copeaux d'avocat, aiguillette de canard en rissole de cacao, mangue rôtie aux épices). Avec un cigare en chocolat pour le dessert. De la gourmandise, il y en a eu aussi dans la tombola présentée par Stéphane Bern avec en premier lot une parure de la maison Repossi dont la manchette comptait 842 diamants à elle seule. De quoi en faire rêver plus d'une !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.