“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Ambiance corse au festival C'Rocks Notes ce soir

Mis à jour le 08/07/2018 à 05:01 Publié le 08/07/2018 à 05:00
Frédéric Sini chantera ce soir en compagnie de Jean-François Marinacce et Jessy Moy.

Frédéric Sini chantera ce soir en compagnie de Jean-François Marinacce et Jessy Moy. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ambiance corse au festival C'Rocks Notes ce soir

Une soirée corse clôturera la douzième édition du festival C'Rocks Notes. Le groupe Sole d'Aprile envoûtera Monti avec ses chants polyphoniques venus de l'île de Beauté

Lorsqu'il ne s'active pas derrière le comptoir de son restaurant de la rue des Marins, Frédéric Sini donne de la voix avec son groupe de chant polyphonique, Sole d'Aprile.

Le Corse de 42 ans, que l'accent trahit dès les premières paroles, chante depuis l'âge de treize ans. Ses débuts, il les fait à l'école de chant Natale Luciani d'Ajaccio.

Quatre ans plus tard, il fonde avec ses camarades de classe son premier groupe, Voce Ventu. Ensemble, ils se produisent dans toute la France, de Marseille à Paris. Leur musique traditionnelle corse les conduit également aux quatre coins du monde, Canada, Japon, Jérusalem, Sardaigne…

Mentonnais depuis cinq ans

Il y a cinq ans, Frédéric Sini quitte sa Corse natale pour la Perle de la France, dont sa compagne est originaire.

Il met alors la musique de côté et se concentre sur son restaurant de spécialités mentonnaises. Il n'oublie cependant pas l'île qui l'a vue grandir. À l'intérieur de son commerce, un panneau affiche d'un côté « Ajacciu », de l'autre « Mentan ». Les chants polyphoniques traditionnels qu'il avait l'habitude d'entonner ne sont pas non plus enterrés.

Il y a trois ans, il rencontre Jean-François Marinacce, « par des connaissances, par le biais de la musique ». Et ce dernier reprend à cette période l'association corse « A te kallisté ». L'idée de créer un groupe germe alors. Au fil des rencontres, trois autres chanteurs rejoignent les deux membres fondateurs.

Premier concert

Au début, ils chantent pour « passer le temps » d'après les mots de Frédéric Sini.

Puis des jours de répétitions s'établissent, « la plupart du temps on se retrouve au magasin pour chanter ».

Ce soir, c'est une date spéciale pour les membres du groupe qui seront sur scène : « C'est la première fois qu'on se produit en tant que têtes d'affiche, on a un peu le trac », confie le restaurateur, qui l'assure : « ça va être un plaisir de chanter, on fait ça pour la convivialité, le partage. »

Car pour lui, la polyphonie est avant tout un moment d'échange, entre les membres du groupe, mais également avec le public.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.