“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Amanda Aiello, vice-championne du monde de Triathle

Mis à jour le 14/11/2016 à 05:11 Publié le 14/11/2016 à 05:11
Amanda Aiello, à gauche, heureuse sur la deuxième marche du podium en Floride.

Amanda Aiello, à gauche, heureuse sur la deuxième marche du podium en Floride. UIMP Nuno Gonçalves

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Amanda Aiello, vice-championne du monde de Triathle

Pour un coup d'essai, c'était un coup de maître.

Pour un coup d'essai, c'était un coup de maître. Fin octobre en Floride, parmi plus de 500 athlètes venant de 25 pays, la Monégasque Amanda Aiello se mesurait pour la première fois aux meilleures athlètes mondiales du Triathle.

Après son titre de vice-championne du Monde de Laser Run en septembre au Portugal, la pentathlète poursuivait son entraînement sans relâche.

Discipline extraite du Pentathlon moderne, le triathle se compose de quatre séries enchaînant le tir au pistolet laser, la natation et la course à pied en continu. Sous le soleil de Sarasota, l'asémiste s'est octroyée la deuxième place derrière la championne du Monde en titre, l'Espagnole Natalia Sanchez, et devant l'impressionnante Américaine Terrie Hoops.

« J'appréhendais la nage dans ce lac artificiel. L'eau était boueuse et on ne voyait même pas ses mains devant soi, sans parler des autres concurrents que l'on cognait involontairement. Donner des coups veut forcément dire en prendre aussi. Les transitions, c'est-à-dire retirer les chaussures avant et les remettre après la natation, c'est un geste que je pensais ne pas bien maîtriser, or j'ai été plutôt rapide à chaque fois. En fin de compte, le tir, que j'avais beaucoup travaillé, s'est révélé plutôt moyen à cause des rafales de vent. » racontait Amanda à son retour.

Julie Lafaye bientôt maman

« C'était une évidence. Pour l'avoir conseillée, supportée et accompagnée dans sa préparation ces dernières semaines, Amanda, avait sa place sur le podium » renchérit Julie Lafaye, sa collègue d'entraînement, actuellement au repos pour cause de maternité prochaine. Bien déterminée à progresser encore, Amanda Aiello continue ses entraînements en Principauté, toujours avec l'aide précieuse de Fabienne Pasetti pour le tir, à la Carabine de Monaco.

« Fabienne a l'art de distiller son savoir dans la joie et la bonne humeur mais avec ce qu'il faut de rigueur » explique Amanda.

Les prochaines dates importantes ne sont pas encore fixées mais l'objectif des championnats d'Europe de Pentathlon moderne en 2 017 est déjà en ligne de mire. « Après un peu de repos, je dois sérieusement reprendre la natation ainsi que les tours de piste avec l'ASM Athlétisme et l'épée avec le club d'escrime de Monaco. L'escrime, c'est là où je peine le plus pour le moment. Il n'y a qu'en multipliant les combats que je gagnerai en expérience pour y arriver ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.