“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Aleksandr enfin grand

Mis à jour le 19/05/2019 à 10:06 Publié le 19/05/2019 à 10:06
Charles Leclerc : un coup d’envoi à toute vitesse !

Aleksandr enfin grand

Impliqué sur les deux buts, Golovin a soigné son dernier match à domicile après une saison décevante. Le Russe s’est montré décisif au meilleur moment

65

Benaglio : le Suisse voit une frappe de Guirassy fuir son cadre (18’) mais s’interpose avec brio sur une frappe de Ghoddos (42’) ainsi que sur Pieters (47’) et Otero (90’). Constamment rassurant sur ses prises de

balle, il a dégagé une vraie sérénité.

Henrichs : habitué au banc depuis un moment, l’Allemand a enfin retrouvé le onze de départ. Précieux défensivement, il a par ailleurs fait preuve de caractère sans pour autant délivrer un match très abouti.

Glik : un vrai duel de costauds avec Guirassy et une incroyable envie sur chaque ballon aérien. Un Glik en mode Torino de la grande époque. Le Polonais avait les crocs.

Jemerson : après quelques piges dans l’entrejeu, le Brésilien a retrouvé sa place en charnière centrale. Combatif, il a coupé de nombreux centres et trajectoires.

Ballo-Touré : très concerné défensivement, le gaucher n’a pas eu le volume offensif qu’on lui connaît.

Sidibé : repositionné milieu droit, le champion du monde s’est souvent montré maladroit dans le dernier geste, comme sur ce centre mal dosé pour Gelson Martins (36’), mais se montre décisif sur le deuxième but.

Adrien Silva : seul milieu défensif du onze de départ, il a été prépondérant dans l’équilibre du bloc monégasque. Cohérent et propre, il est au départ du deuxième but de son équipe. Précieux.

Golovin : faux numéro 8, le Russe a débuté au cœur du jeu en soutien d’Adrien Silva. Pas forcément très à l’aise dans ce rôle en début

de match, il a surtout bien négocié les coups de pied arrêtés comme sur le corner qui amène le but de Falcao. Mobile et intelligent avec la balle après la pause, il conclut sa deuxième période par ce superbe but après un contre éclair bien négocié. Une deuxième mi-temps très propre avec et sans ballon.

Gelson Martins : côté gauche, l’ailier a fait un gros début de match avant de rentrer dans le rang même si son pouvoir d’accélération était une menace permanente. Remplacé par Rony Lopes.

Falcao : plus à l’aise quand il ne joue pas seul en pointe, le Colombien a de nouveau sauvé les siens en ouvrant le score de la tête avec l’aide des mains moites du portier adverse. Un match de taulier pour le Tigre avec un quinzième but en Ligue 1 à la clé mine de rien. Remplacé par Naldo.

VinicIus : associé à Falcao, le Brésilien a fait parler sa puissance et sa vitesse. Nerveux, il n’a jamais rechigné à aller au contact sans se montrer dangereux. Remplacé par Fabregas, venu apporter son expérience pour le dernier quart d’heure.

Aleksandr Golovin libère le stade Louis-II en marquant un but synonyme de maintien... ou presque. Ouf !
Jardim : « Les joueurs savent que rien n’est fini. »

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct