“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Albertville-Monaco à vélo pour la bonne cause

Mis à jour le 29/06/2018 à 05:16 Publié le 29/06/2018 à 05:16
Les élèves de l'école des Révoires ont apporté leur soutiens aux cyclistes de  l'Amapei Monaco.	(DR)

Albertville-Monaco à vélo pour la bonne cause

L'association La Sapaudia a un slogan : « Le don des uns transforme la vie des autres ».

L'association La Sapaudia a un slogan : « Le don des uns transforme la vie des autres ». Son rôle est de sensibiliser la population au don de moelle osseuse et soutenir le handicap. Elle mène actuellement une belle aventure avec l'Amapei Monaco. Des handicapés, accompagnés de leurs éducateurs, s'entraînent ainsi sans relâche depuis quelques mois, en tandems, sur les routes montagneuses de l'arrière-pays niçois.

Encouragés par les élèves de l'école des Révoires (photo du bas), ils se sont élancés d'Albertville, hier, accompagnés du prince Albert II et de Bernard Hinault, ancien grand coureur cycliste français, quintuple vainqueur du Tour de France. Les deux parrains de l'épreuve ont effectué les vingt premiers kilomètres avec le peloton.

Le départ de la course a été donné à quelques mètres de la Halle Olympique des Jeux d'hiver de 1992, dont la flamme a été rallumée pour l'occasion. Après un parcours de 450 km, y compris de nuit, le peloton, composé de 200 coureurs, doit arriver aujourd'hui à Monaco, vers 17 h, place du Palais.

Cette grande course solidaire vise à sensibiliser au don de moelle osseuse et au handicap.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct