“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Albert II et le prince de Galles réunis à Malte

Mis à jour le 07/10/2017 à 05:24 Publié le 07/10/2017 à 05:24

Albert II et le prince de Galles réunis à Malte

Organisée par l'Union Européenne, la conférence « Our Ocean » 2017 s'est tenue à Malte hier et avant-hier.

Organisée par l'Union Européenne, la conférence « Our Ocean » 2017 s'est tenue à Malte hier et avant-hier. Cet événement initié par John Kerry vise à inspirer et renforcer une nouvelle génération de leaders, d'entrepreneurs, de scientifiques, mais aussi la société civile pour identifier des solutions et s'engager dans des actions en faveur d'un océan géré durablement. « Le fait qu'« Our Ocean » se passe à Malte représente une grande satisfaction pour moi. C'est une reconnaissance significative des efforts de l'Union Européenne dans son ensemble pour mener une coopération internationale sur la question des océans », a confié Karmenu Vella, commissaire européen, chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche.

Au cours de cette manifestation, la Fondation Prince Albert II de Monaco a organisé deux « Side-Events ». Le premier qui associait le prince Albert II de Monaco et le Prince de Galles avait pour thème les coraux et a donné lieu à une déclaration conjointe proposée par le souverain monégasque et le Prince Charles.

« Une profonde unité »

« [Cette déclaration] repose sur la conviction d'une profonde unité. Unité des écosystèmes maritimes, dont l'interdépendance ne peut plus être ignorée. Unité de la vie sous-marine et de la vie terrestre. Unité plus largement de nos pays, de nos points de vue, de nos intérêts, qui tous convergent lorsque des éléments vitaux sont en jeu. Pour préserver ces éléments vitaux, la Déclaration que nous présentons aujourd'hui lance un triple défi à la fois scientifique, politique et économique », a annoncé le souverain.

L'Australie, les îles Cook, les îles Fiji, la France, la Polynésie française, Grenade (Antilles), l'Indonésie, Mexico, Monaco, Niue (Pacifique Sud), Palau et les Seychelles, ont également signé cette déclaration, soulignant leur volonté de conjuguer leurs efforts pour préserver les coraux et la vie des nombreuses populations qui en dépendent.

Le second « Side-Event » coorganisé avec l'International Sustainable Unit du prince de Galles était consacré à l'économie bleue et a permis de démontrer que la gestion durable des océans portait un grand potentiel de développement économique. La nécessité de nouer des partenariats entre tous les acteurs, y compris ceux de la finance et du monde économique a été soulignée.

Un accord-cadre a par ailleurs été signé entre la Fondation Tara Expéditions, la Fondation Prince Albert II de Monaco et le Centre Scientifique de Monaco, dans le cadre des explorations de Monaco.

Hier, le Prince s'est exprimé au sujet des Aires Marines Protégées, lors d'une allocution : « Il ne faut pas hésiter à rappeler que les AMP, lorsqu'elles incluent des éléments naturels comme les mangroves ou les récifs coralliens, sont des remparts contre les effets du changement climatique et leurs conséquences catastrophiques. Elles illustrent ainsi les vertus de ces solutions basées sur la nature qu'il faut privilégier autant que possible (…). Il ne faut pas hésiter à rappeler, surtout, que les AMP ont de nombreux effets positifs pour les populations côtières, en renforçant la taille et le volume des prises de pêche dans les zones limitrophes, en favorisant le développement de l'écotourisme, et en suscitant, plus largement, une économie durable, offrant des perspectives aux générations futures ».

Le souverain a annoncé les efforts du gouvernement de la Principauté et de sa Fondation pour soutenir et poursuivre le développement d'un Fond Fiduciaire pour les AMP de Méditerranée, outil indispensable à leur gestion effective. Le Prince Albert II de Monaco a par ailleurs annoncé officiellement, le lancement du deuxième appel à projet Beyond Plastic Med. Ce projet vise à soutenir les efforts des ONG et des collectivités territoriales qui veulent conduire des actions innovantes pour lutter contre la pollution plastique sur les rives de la Méditerranée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct