“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Alain Ducasse invite la cheffe grecque Dina Nikolaou à Ômer

Mis à jour le 15/06/2019 à 10:13 Publié le 15/06/2019 à 10:13
Patrick Laine invite Dina Nikolaou, première cheffe invitée d’Ômer.

Patrick Laine invite Dina Nikolaou, première cheffe invitée d’Ômer. Jean-François Ottonello

Alain Ducasse invite la cheffe grecque Dina Nikolaou à Ômer

L’icône des émissions de télévision dédiées à la cuisine en Grèce est à l’Hôtel de Paris pour donner une touche hellénique au nouveau restaurant dont le chef est Patrick Laine

Dina Nikolaou et une femme rayonnante et ses plats rayonnent avec elle. Elle fait une cuisine de femme, de sensibilité, d’expression, de naturalité. C’est très bon de couleurs, de saveurs. Elle réalise une synthèse de la cuisine grecque contemporaine, c’est-à-dire une cuisine d’aujourd’hui, qui nourrit les populations avec la vocation de les satisfaire et de leur donner du plaisir. »

Hier midi, le chef Alain Ducasse était dans son nouveau restaurant Ômer qui met la Grèce à l’honneur avec Patrick Laine et l’icône incontournable de la télévision grecque : Dina Nikolaou.

« Le partage »

Le restaurant Evi Evane de la cheffe a été décoré, en 2017, par Gilles Pudlowski, du titre de « meilleur restaurant de cuisine étrangère à Paris ». Et c’est à Monaco que la Grecque, pleine de vitalité et de générosité, s’est installée pour partager son savoir-faire.

« Partager », c’est le mot qui revient comme un refrain joyeux dans la bouche de Dina Nikolaou. « La cuisine méditerranéenne, c’est le partage. Quand j’ai reçu l’invitation d’Alain Ducasse et de Patrick Laine, j’étais plus qu’heureuse. Je suis inspirée par l’antiquité grecque. Je suis un disciple d’Hippocrate. Il faut revenir au passé pour revoir la cuisine d’aujourd’hui. Et veiller d’abord à la santé, aux goûts et à ce que l’on voie. La cuisine, ce n’est pas seulement ma passion, c’est ma vie. J’ai une tonne de bonne énergie à transmettre. La cuisine grecque est gorgée de soleil, de chaleur et de lumière. »

Patrick Laine, à la tête d’Ômer, se réjouit d’apprendre aux côtés de la cheffe. « La cuisine de la Méditerranée est féminine ; elle est plus sentimentale que technique. »

Dina Nikolaou, elle, dit chercher à faire une cuisine tout simplement à son image. « Je veux provoquer une émotion. Chaque plat doit faire ressortir le caractère. Je fais une cuisine que j’ai envie de donner à mes enfants. Il faut respecter le produit. Je déteste le camouflage. »

Une démarche authentique, comme l’aime Alain Ducasse : « C’est la base de notre cuisine : sans artifice. Nous partageons la même philosophie », souligne Patrick Laine. Une complicité à retrouver dans l’assiette, aujourd’hui encore, au menu du déjeuner et du dîner d’Ômer.

Alain Ducasse est venu hier goûter le menu gastronomique concocté par les deux chefs.
Alain Ducasse est venu hier goûter le menu gastronomique concocté par les deux chefs. J.D.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.