“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Africa Eco Race : derniers contrôles avant le départ

Mis à jour le 30/12/2016 à 05:11 Publié le 30/12/2016 à 05:11
Papier d'identité, permis de conduire… Le contrôle des participants n'est pas que technique mais aussi administratif.

Papier d'identité, permis de conduire… Le contrôle des participants n'est pas que technique mais aussi administratif. Jean-Sébastien Gino-Antomarchi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Africa Eco Race : derniers contrôles avant le départ

Jusqu'à ce soir, le stade Rondelli de Menton est le lieu des vérifications du rallye-raid qui part demain de Monaco. L'occasion pour le public de rencontrer les pilotes et d'approcher les machines

Alignés sur le stade Rondelli à Menton, les pur-sang mécaniques semblent prêts à bondir pour la course. Certains sont encore entourés de fils plus emmêlés qu'un écheveau de lianes. Hier et jusqu'à ce soir, la 9e édition du rallye-raid Africa Eco Race s'installe dans la cité afin d'effectuer les dernières vérifications techniques et administratives. Une grande première à Menton.

« L'an passé, nous étions sur le parking du Monte-Carlo Country Club. Cependant, il y a des travaux et cette année Menton nous accueille. C'est l'occasion pour le public de venir voir les participants et les machines car l'entrée est libre », précise Thierry Scharff, le responsable communication et logistique de la compétition.

Lancé en 2009, l'Africa Eco Race est un rallye tout-terrain - auto, camion et moto - qui a été créé avec le soutien des fédérations sportives internationales auto et moto et le partenariat des autorités africaines. « Aujourd'hui, le Paris-Dakar a été déplacé. L'objectif de cette compétition est de garder une épreuve sportive en Afrique. De plus, il s'agit du seul rallye tout-terrain qui part de France », rajoute Thierry Scharff.

« Garantir la sécurité »

Le départ de la compétition est prévu demain à 11 heures sur le quai Antoine-Ier à Monaco. Puis, la centaine de participants prendra le bateau à Sète vers le Maroc. Les concurrents sillonneront la Mauritanie et le Sénégal avant d'atteindre la ligne d'arrivée au Lac Rose le 14 janvier.

Hier après-midi, les 120 membres du staff étaient prêts pour passer au crible les compétiteurs. « L'objectif est de garantir la sécurité. On vérifie l'état de sièges, les pneus, les casques, les combinaisons, les coupe-circuit… Rien n'est laissé au hasard », confient à deux voix Jean-Claude Painchault et Serge Tison, chargés du contrôle technique.

Les participants doivent également fournir un certificat de santé et avoir au moins un point sur leur permis de conduire. « Car durant les liaisons, nous traversons des villages », justifie Thierry Scharff.

« Nous vérifions tout »

Devant une telle exigence, le vrombissement mécanique est clairement studieux plutôt que tapageur. Certains participants arrivent sereins. « Toute l'année, notre camion est révisé pour éviter les imprévus . Donc nous sommes prêts ! », confie la Portugaise Elisabete Jacinto qui participe à son huitième Africa Eco Race.

À l'autre bout du stade, d'autres s'attellent. « Lumière, pression des pneus, niveau d'huile, nous vérifions absolument tout sur notre voiture avant d'être convoqué », précise Javier Herrador, manager de l'équipe espagnole Herrador. Il participe à son premier Africa Eco Race. Tout comme l'Italien Paolo Ceci qui inspecte méticuleusement sa moto rutilante. « Ça m'a demandé des mois de travail de la mettre aux normes et je fais encore des tests aujourd'hui. Car en réalité, de la moto d'origine, il ne reste que le réservoir ! »

Pour un rallye, il faut compter environ 20 000 euros pour la location d'une moto et près de 60 000 euros pour celle d'une voiture. Alors, il vaut mieux passer le contrôle avec succès pour espérer enclencher la vitesse supérieure !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.