“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Affaire Van Gogh": de nouveaux experts convaincus de leur authenticité

Mis à jour le 26/11/2016 à 08:10 Publié le 26/11/2016 à 08:00

"Affaire Van Gogh": de nouveaux experts convaincus de leur authenticité

Contredit par la Fondation Van Gogh après la découverte de 65 dessins attribués au peintre, le président de l’Hôtel des ventes de Monte-Carlo, Franck Baille, affirme avoir reçu de précieux soutiens à New York.

Discrédité par le Van Gogh Museum lors de la divulgation de 65 dessins qu’il a découverts et attribués à Van Gogh, le président de l’Hôtel des ventes de Monte-Carlo, Franck Baille, se dit «serein» et annonce une «une grosse déflagration».

De retour de New York, où il présentait sa découverte retranscrite dans un fac-similé (Le Brouillard d'Arles) à la librairie Albertine du Consulat de France, Franck Baille se félicite d'avoir "emporté l'adhésion de nombreux chercheurs, historiens d'art ou conservateurs de musées, en présence de la presse américaine".

"Des soutiens déterminants à la validation des 65 dessins inédits se sont rangés derrière les auteurs du livre, Bogomila Welsh (commissaire en 1981 de deux expositions majeures sur le lien entre le travail de Vincent Van Gogh et celui des artistes contemporains, ainsi que de l’exposition inaugurale du musée d’Orsay en 1988), et Ronald Pickvance (commissaire de deux expositions sur Van Gogh au Metropolitan Museum New York en 1984 et 1986, et auteur des catalogues d’expositions et d’ouvrages de références co-écrits avec les chercheurs du Musée Van Gogh d’Amsterdam)".

Avançant que ces experts viendront disséquer les dessins à la mi-décembre en France, Franck Baille affirme que ces derniers sont au moins aussi compétents que les experts du Van Gogh Museum d'Amsterdam, qui nient l'authenticité des dessins et évoquent des "imitations".

"Je peux le dire, il y a déjà deux personnalités, qui pèsent tout autant que les “savants de Hollande”, qui ont donné leur caution à Bogomila (Welsh, experte auteure du livre) et qui ont dit qu’ils allaient se battre avec elle, dont un ancien directeur d’un très grand musée de Hollande.

Il y a également un grand conservateur d’un musée américain de l’impressionnisme très connu. Des gens ont été convaincus, des maisons comme Abrams [éditeur aux États-Unis, le Seuil en France, ndlr] sont à un niveau tel que tout le monde était dans la conviction totale, les médias américains aussi. Ronald Pickvance [spécialiste de Van Gogh associé à cette découverte, ndlr] a donné une interview au New York Times et il a dit : “Du premier au 65, il s’agit de dessins authentiques de Van Gogh. Point final, fin de l’histoire.” (rires)


La suite du direct