“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Abandon du parking de covoiturage, nouvelle piste cyclable, baisse du taux d'imposition: ce qui va changer à Villeneuve-Loubet

Mis à jour le 15/04/2021 à 15:23 Publié le 14/04/2021 à 13:38
Au logis du Loup: l’idée du parking consacré aux covoiturages a été abandonnée. En revanche, l’aménagement du rond-point est toujours d’actualité tout comme la création d’une piste cyclable. Des engagements présentés lors de la dernière séance municipale.

Au logis du Loup: l’idée du parking consacré aux covoiturages a été abandonnée. En revanche, l’aménagement du rond-point est toujours d’actualité tout comme la création d’une piste cyclable. Des engagements présentés lors de la dernière séance municipale. Photo Frantz Bouton

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Abandon du parking de covoiturage, nouvelle piste cyclable, baisse du taux d'imposition: ce qui va changer à Villeneuve-Loubet

Rectificatif du taux d’imposition, entretien de la zone d’activités économiques par la Casa, abandon du parking de covoiturage... Le point sur les décisions prises lors du conseil municipal.

Des aménagements sont annoncés du côté de Villeneuve-Loubet. Mardi soir, le conseil municipal s’est réuni au pôle Auguste-Escoffier. Huit points à l’ordre du jour. Pas de gros dossiers. Mais quelques nouveautés. On vous livre l’essentiel de ce qu’il faut retenir.

Le parking de covoiturage abandonné

Lors du conseil municipal du 10 juillet, le projet d’un giratoire incluant un parking de covoiturage au logis du Loup a été voté. Si l’aménagement du rond-point est toujours prévu, car le carrefour est jugé "très dangereux", l’intérêt d’un parking "n’est plus justifié", selon les élus. L’annulation de cette dernière délibération a donc été votée mardi soir. Une nouvelle délibération a été présentée.

Le parking, qui devait prendre place sur un espace boisé classé, n’y apparaît plus. "Le point de rassemblement peut s’opérer ailleurs, a insisté le maire, comme ici au pôle culturel Auguste-Escoffier. Les usagers peuvent s’y retrouver en amont, les places sont toujours libres." Les travaux de réaménagement de ce carrefour devraient démarrer à la fin d’année et s’achever à l’été 2022. Le coût estimé? 750.000 euros. Une somme prise en charge par le Département, qui gère cette compétence.

Au profit d’une voie pour les vélos

En plus d’un giratoire, des trottoirs plus grands sont prévus ainsi qu’une piste cyclable et un cheminement piéton. Ce chemin passera en plus par cet espace boisé, qui a pu être préservé. "C’est un endroit très agréable, coupé du bruit de la route car il est en contrebas. Il suffira d’y mettre des bancs pour en profiter." Il sera également possible d’accéder à pied au parc des rives du Loup.

Le pôle Marina 7 chouchouté

Depuis 2017, les zones d’activités économiques (ZAE) sont passées sous la responsabilité des intercommunalités. Le pôle Marina 7 est donc désormais géré par la communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis (Casa). "Tout comme la voirie de ce secteur", a rappelé Lionnel Luca.

Le passage de nettoyage n’étant pas assez régulier, la Ville a établi une convention avec la Casa. Cette dernière acte les conditions et la fréquence d’entretien de la zone, qui s’étend de l’avenue du logis de Bonneau à l’avenue des Rives (rond point non inclus). Les axes concernés par ce nettoyage: les avenues Julie-Lefebvre, des Cavaliers, des Maurettes, de l’église Saint-Christophe, Maréchal-Delattre-de-Tassigny et l’allée Nolis.

L’entretien des revêtements, des trottoirs, de la signalisation, des espaces verts etc. demeure à la charge de la Casa. Seul l’éclairage public est exclu de cette liste. "La Casa perçoit neuf millions d’euros sur le dos de la commune avec le foncier des entreprises, a taclé Lionnel Luca, donc elle peut mettre 30.000 euros par an pour entretenir les voiries." La signature de la convention a été votée à l’unanimité.

Taux d’imposition revu et corrigé

Autre décision actée: le taux d’imposition sur la taxe foncière non bâtie a été revu à la baisse. "Un rectificatif purement technique", a établi le maire, Lionnel Luca. Lors du vote du budget 2021, début mars, le service Finances avait proposé que le même taux soit établi pour le foncier bâti et le non bâti.

"Mais il s’est trouvé que nous dépassions, la préfecture nous l’a rappelé. Nous pouvons commettre des erreurs", a concédé l’élu. Le taux s’élève désormais à 15.41% au lieu de 15.55%. "La taxe sur le foncier non bâti représente une somme annuelle de 15.000 euros à la commune", a tenu à préciser Marie Benassayag, première adjointe déléguée entre autres aux Finances. "Nous avions ajusté les deux taux car c’était plus facile pour les services."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.