Rubriques




Se connecter à

A Tende, la classe fermée en 2017 ne sera pas rouverte

À l'école primaire de Tende, c'est la stupéfaction… En effet, la classe supprimée l'an dernier ne sera pas rouverte.

Publié le 08/09/2018 à 05:15, mis à jour le 08/09/2018 à 05:15
À l'école primaire de Tende, pas de réouverture de classe. C'est l'incompréhension pour les parents, enseignants et le maire.
À l'école primaire de Tende, pas de réouverture de classe. C'est l'incompréhension pour les parents, enseignants et le maire. M.P

À l'école primaire de Tende, c'est la stupéfaction… En effet, la classe supprimée l'an dernier ne sera pas rouverte. « Pourtant, nous avions atteint les 102 élèves. Ce chiffre était la condition pour une réouverture», explique le maire, Jean-Pierre Vassallo. Et de préciser que l'inspecteur de la circonscription n'a pas pris en compte le retour imminent des élèves malades lors de cette première semaine de classe. Mais aussi les écoliers qui rentrent prochainement de vacances. Lesquels avaient les billets de train à l'appui. «Mardi, nous avions 98 élèves présents et 4 enfants avaient une absence justifiée. Soit 102 écoliers en tout ! Le compte y est et pourtant pas d'ouverture. Je suis très en colère car l'inspecteur n'a pas tenu ses engagements. Cette décision va fragiliser davantage la vallée… », tempête l'édile.

Le nombre d'élèves par classe passerait donc de 28, sachant que chacune accueille des écoliers de deux niveaux d'enseignement (Grande Section/CP, CP/CE1, CE1/CE2 et CM1/CM2). De plus, certains enfants ont besoin d'un accompagnement en langue française car originaires d'un pays étranger. Mais du côté de l'inspecteur d'académie, Jean-Marc Messina, la situation est « juste ». Il contredit les chiffres avancés par le maire. « Lorsque je suis venu mardi, il y avait 95 élèves présents et 5 absents avec un justificatif. La condition pour une ouverture était de dépasser la barre des 102 élèves. Or, le compte n'y était pas à Tende. » Et de rappeler qu'un instituteur a été mis à la disposition des élèves deux jours par semaine dès cette année. « De plus deux fois par semaine, une enseignante donne des cours de soutien pédagogique. »

 

Si aucune mobilisation n'est prévue pour l'instant, les parents d'élèves ont toujours montré de la détermination, à travers de multiples actions souvent spectaculaires, pour maintenir le nombre de classes qui permet à leurs enfants de recevoir toute l'attention nécessaire à un enseignement de qualité.

M.P

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.