“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A presque 10 ans, cette petite fille va représenter Monaco aux championnats de France de bridge

Mis à jour le 16/05/2018 à 07:37 Publié le 16/05/2018 à 08:30
Équitation, bridge, piano, lecture… Romane Seret est une enfant débordante d’énergie.

Équitation, bridge, piano, lecture… Romane Seret est une enfant débordante d’énergie. Photo Jean-François Ottonello

A presque 10 ans, cette petite fille va représenter Monaco aux championnats de France de bridge

Pas encore dix ans, et déjà une as du tapis vert. Cette fille de résidents belges représentera la Principauté au championnat de France de bridge. Du sang neuf pour ce (très) noble jeu

Si vous pensez qu'une joueuse de bridge boit forcément du whisky, porte entre ses doigts noueux un fume-cigarette, et a une préférence pour les grandes robes à fleurs, je vous conseille de continuer la lecture de cet article.

Quand on a appris qu'une candidate monégasque d'une dizaine d'années allait représenter la Principauté au championnat de France de bridge, on a voulu en savoir un peu plus !

Et figurez-vous que Romane Seret ressemble à s'y méprendre à une petite fille de 10 ans. Sous sa cascade de cheveux blond sombre, son regard noisette pétille de malice. Pas de fume-cigarette ou de grande robe à fleurs. C'est à la sortie de son cours de sport que nous nous rencontrons.

Découverte il y a six mois

Si elle est impressionnée d'être interviewée, elle n'en laisse rien paraître. Romane ne semble pas comprendre pourquoi on s'intéresse à elle. Pour elle le bridge, c'est avant tout un jeu.

"Les professeurs ont proposé à l'école de nous apprendre le bridge, et ça m'a intéressée parce que j'adore les cartes. Je me suis dit que j'allais essayer et voir si j'aimais ou pas."

C'était en octobre, et il se trouve qu'elle adore ça: "À la fois il faut avoir de la chance, et connaître les mathématiques pour compter les points et réagir en fonction des cartes des partenaires."

Mais il se pourrait que cette légèreté ne dure pas, car d'après son (très) grand frère, Loïc, Romane aime le challenge. Ce qu'elle reconnaît bien volontiers: "J'adore la compétition. Je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours été comme ça."

Il n'y a pas que le tapis vert qui la chatouille. La chlorophylle lui plaît aussi. Comme toutes les fillettes de son âge, rien ne lui plaît tant que jouer au grand air, avec son petit frère et sa petite sœur. C'est là qu'elle pratique sa deuxième passion : l'équitation.

Talentueuse et espiègle

Une discipline pour laquelle elle vise un avenir en sport étude. "J'aime les animaux, et la relation que l'on a avec le cheval. Le mien s'appelle Udaho. Il faut être en harmonie avec son cheval, sinon on ne peut rien faire. C'est ça qui me plaît beaucoup." Compétitrice et cérébrale, donc.

Romane est une enfant à haut potentiel. Elle a la spontanéité et l'espièglerie de ses dix ans, et suffisamment de maturité, de recul et d'intelligence pour exprimer une palette d'émotions que la plupart des gamins ignorent. Grande librivore, ce qu'elle aime c'est apprendre: "En classe, des fois je m'ennuie parce qu'on revient sur des choses que l'on a déjà faites. Je préfère quand ce sont des choses nouvelles."

Liz Wright, sa professeur de bridge, abonde: "Romane sait écouter, et elle retient. Elle apprend donc très vite. Elle est très appliquée, très concentrée et elle comprend beaucoup de choses."

Autant d'atouts pour devenir une très bonne joueuse de bridge. Liz Wright en sait quelque chose: "Nous enseignons le bridge dans les écoles des Révoires, de la Condamine et Saint-Charles. Nous faisons cela depuis plusieurs années et ça marche très bien."

Si bien que parfois, les enfants continuent à jouer quand ils arrivent au collège. Une possibilité que n'élude pas Romane. Particulièrement si elle commence à gagner des tournois : "Quand je gagne des compétitions, ça me met de bonne humeur!"


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct