“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

À Monti, une journée pour fêter la châtaigne

Mis à jour le 29/10/2018 à 05:09 Publié le 29/10/2018 à 05:09
Plus de cent kilos de châtaignes étaient prévus pour la fête, hier.

Plus de cent kilos de châtaignes étaient prévus pour la fête, hier. Cyril Dodergny

À Monti, une journée pour fêter la châtaigne

Le hameau qui surplombe Menton a célébré l'un des symboles de l'automne, hier. Depuis une douzaine d'années, l'événement est devenu un rendez-vous traditionnel de la saison

Un vrai temps d'automne. Un ciel gris, un fond de l'air un peu frais, un sol rendu humide par la pluie… Et une odeur de châtaignes grillées. L'alléchant fumet s'élève d'un brasero, d'où virevoltent quelques cendres. C'était hier après-midi, à Monti. Le hameau a fêté la châtaigne, comme c'est désormais la tradition depuis « une douzaine d'années », indique Odile Abraham, présidente et cofondatrice de l'association Vivre à Monti, qui organise l'événement. C'est elle qui a eu l'idée de dédier une fête à ce délice naturel, car même si « il n'y a pas de châtaignier à Monti, tout le monde aime les châtaignes ». À Monti, et ailleurs : Paul Mazet, décrit par Odile Abraham comme un « bénévole actif » de l'association, est venu depuis Castillon pour participer.

Il se tient à côté du grand brasero où grillent les châtaignes. José Miranda, le vice-président de l'association, les touille d'un geste sûr. Et il a du travail : plus de cent kilos de châtaignes, venus d'Isola pour les plus petites, du Portugal pour les plus grosses, vont griller. Une preuve du succès de la fête, et d'un fruit emblématique de l'automne.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.