“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A Monaco, un point c’est tout !

Mis à jour le 30/04/2019 à 10:23 Publié le 30/04/2019 à 10:23
Bon 4e sur la grille de départ de l’ePrix de Paris, Felipe Massa (ci-dessus) n’a pas su éviter tous les pièges glissants, mais il glane quand même 2 points (9e). Les seuls obtenus par l’écurie monégasque Venturi au pied des Invalides avant la course en Principauté où le nouveau leader Robin Frijns démarrera avec une petite longueur d’avance sur André Lotterer.

Bon 4e sur la grille de départ de l’ePrix de Paris, Felipe Massa (ci-dessus) n’a pas su éviter tous les pièges glissants, mais il glane quand même 2 points (9e). Les seuls obtenus par l’écurie monégasque Venturi au pied des Invalides avant la course en Principauté où le nouveau leader ... AFP

A Monaco, un point c’est tout !

Samedi dernier, après maints rebondissements, l’ePrix de Paris a rendu son verdict.

Samedi dernier, après maints rebondissements, l’ePrix de Paris a rendu son verdict. Passé entre les gouttes - et grêlons ! - venus parsemer de pièges glissants le circuit des Invalides, le Néerlandais Robin Frijns (écurie Envision Virgin) s’est adjugé sa première victoire en Formule E. De quoi faire coup double puisque le huitième vainqueur différent - en autant de courses - de cette saison 5 particulièrement disputée tient désormais les commandes du championnat pilotes.

À cinq épreuves du dénouement, un simple coup d’œil sur la hiérarchie provisoire suffit pour constater que la lutte au sommet a de grandes chances de rester indécise jusqu’à la finale new-yorkaise programmée les 13 et 14 juillet (2 courses).

Ainsi, le nouveau leader débarquera la semaine prochaine sur les quais du port Hercule nanti de la plus courte des marges : un point d’avance sur l’Allemand André Lotterer (DS-Techeetah), c’est tout ! Autant dire que la 3e édition de l’ePrix de Monaco ne manquera pas de sel. Regroupés dans le sillage du duo de tête, tous à moins de vingt longueurs, le Portugais Antonio Felix Da Costa (BMW Andretti), le Brésilien Lucas di Grassi (Audi Sport Abt), le Belge Jérôme d’Ambrosio (Mahindra) et le Français Jean-Eric Vergne (DS-Techeetah), en quête d’un second titre de rang, joueront gros en Principauté. Sans oublier les deux pilotes de chasse du team monégasque Venturi, Felipe Massa et Edoardo Mortara. Forcément survoltés « à domicile » !

G. L.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct