“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

A Monaco, un drone garde un œil sur les rues

Mis à jour le 08/04/2020 à 23:16 Publié le 08/04/2020 à 23:10
L’altitude permet d’avoir une vue d’ensemble du comportement des passants, comme ici au marché de la Condamine, et donc de voir s’ils font leurs courses ou sont venus se rassembler avec des amis, par exemple.

L’altitude permet d’avoir une vue d’ensemble du comportement des passants, comme ici au marché de la Condamine, et donc de voir s’ils font leurs courses ou sont venus se rassembler avec des amis, par exemple. Photo Dir. Com.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Monaco, un drone garde un œil sur les rues

La Sûreté publique prend de la hauteur au sens propre: elle utilise le drone piloté par les pompiers pour s’assurer que la population respecte bien les mesures de confinement

Dans le ciel de Monaco, en ce moment, il y a un drôle d’oiseau qui bourdonne. Un drone. Alors vous allez me dire que les drones, on a l’habitude à Monaco. Et vous aurez raison. Mais cette fois, l’usage est un peu différent : la bestiole aide la Sûreté publique à vérifier que vous respectez bien le confinement.

"Nous l’avons utilisé samedi et dimanche pour survoler les rues de la Principauté. Nous l’utilisons pour faire un balayage et un maillage aussi précis que possible, particulièrement dans les endroits les plus agréables de la Principauté, où le public est susceptible de se promener, explique Christophe Prat, directeur général de l’Intérieur. Nous sommes partis du principe que les gens ont un sens des responsabilités. Mais nous sommes obligés de vérifier."

La confiance n’exclut pas le contrôle, encore moins en période de crise sanitaire.

Optimiser les interventions

Le week-end dernier, les pompiers, seuls habilités pour l’instant à piloter l’engin, ont fait voler le drone depuis la place du Palais.
Le week-end dernier, les pompiers, seuls habilités pour l’instant à piloter l’engin, ont fait voler le drone depuis la place du Palais. Photo Dir. Com.

Il s’agit du drone de la Force publique, utilisé en général par les sapeurs-pompiers, et piloté par l’un d’entre eux, en attendant que la Sûreté soit équipée et formée.

L’idée, derrière l’usage de cet engin, est d’optimiser les interventions policières: "C’est un moyen d’observer et de prendre des clichés, utilisés dans des rapports internes, pour constater la densité de population et voir comment agissent les gens, pour voir les endroits où le confinement n’est pas respecté. L’engin permet d’avoir un regard assez large, on voit bien mieux qu’en voiture. Cela facilite l’envoi de patrouilles de la Sûreté là où l’on observe un comportement anormal."

Avantage pour la population, le drone est bruyant. "C’est très bien qu’il fasse du bruit. L’objectif n’est pas la sanction, mais de faire respecter les mesures édictées par le ministère d’État. Nous ne voulons pas prendre la population au piège, seulement bien faire prendre conscience que le confinement doit impérativement être observé, et que nous y veillons."

Pâques en solo

Habituellement utilisé par les pompiers, le drone permet d’avoir des images aériennes classiques ou thermiques.
Habituellement utilisé par les pompiers, le drone permet d’avoir des images aériennes classiques ou thermiques. Photo archives Nice-Matin

À la veille du week-end pascal, traditionnellement moment de retrouvailles familiales et/ou amicales, le directeur général de l’Intérieur insiste: "Il est crucial que la population comprenne qu’il ne faut absolument pas aller les uns chez les autres. Cela briserait la chaîne du confinement."

En clair: n’allez pas voir papy et mamie, avec tous les cousins et cousines, même une heure, cela anéantirait les jours entiers passés enfermés, car il suffit parfois d’un contact pour se contaminer.

Et pour s’assurer de cela, le drone tournera dans le ciel de Monaco ce week-end, et sporadiquement cette semaine, à des heures aléatoires.

Pour l’éviter, le plus simple reste de suivre les conseils que les soignants du CHPG et de la France entière martèlent depuis des semaines: "Restez chez vous!"


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.