“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A Monaco, la webradio Radio Ethic traite d’environnement, d’écologie et de bien-être

Mis à jour le 22/08/2019 à 10:24 Publié le 22/08/2019 à 10:00
Evelyne Tonelli réalise des chroniques sur l’environnement, de sa voix aussi ensoleillée que sa programmation musicale.

Evelyne Tonelli réalise des chroniques sur l’environnement, de sa voix aussi ensoleillée que sa programmation musicale. Photo L.M.

A Monaco, la webradio Radio Ethic traite d’environnement, d’écologie et de bien-être

Depuis plus de 10 ans, Evelyne Shick-Tonelli est aux commandes de la très écologique Radio Ethic. Une web radio qui traite d’environnement, d’écologie et de bien-être.

La radio, elle est née dedans. Ou presque. Enfant, Évelyne Schick-Tonelli passait régulièrement voir son père, Robert Schick, à son travail, dans les studios de Radio Monte-Carlo. Il en était le premier directeur général.

Longtemps, avec son entreprise Eurafilms, elle vend des contenus éducatifs pour les médias à l’étranger: "C’était une époque où les stations ne diffusaient pas toute la journée. Le soir, la grille de programme s’arrêtait, et c’est là que nos programmes prenaient le relais. Et puis quand les chaînes ont commencé à diffuser 24/24, l’activité a commencé à décliner".

Au début des années 2000. L’idée de la radio commence à la chatouiller: "On entendait beaucoup parler du satellite, et j’y croyais beaucoup. Ensuite, ça a été la radio numérique, dont j’ai entendu parler au Luxembourg. Je me suis dit que faire de la radio allait devenir plus facile, plus abordable."

Alors, avec celui qui était alors son mari, elle décide de se lancer: "J’ai toujours été intéressée par l’environnement, l’écologie. Et mon mari, c’était plutôt le développement personnel."

L’aide des ex-RMC

Elle va voir des anciens de RMC: "Ils me disent alors que je dois prendre des studios et du personnel. Mais moi j’étais sur mes fonds propres, je n’avais pas les moyens de faire comme ça", explique-t-elle.

Avec l’aide de son ami Hervé Pichat, elle trouve une solution pas chère: la webradio.

Des anciens de RMC, qui prennent leur retraite, lui donne un coup de main: "Ils m’ont donné des conseils. Marie-Christiane Courtioux m’a aidé à faire une grille des programmes, Noël Fontoni, qui était journaliste, nous a aidés aussi, et il est devenu bénévole. Bref, ils nous ont expliqué comment on faisait une radio. On a appris sur le tas!"

Radio Ethic est accessible sur le site www.radioethic.com, par une application Android, et bientôt une application sur iPhone.
Radio Ethic est accessible sur le site www.radioethic.com, par une application Android, et bientôt une application sur iPhone. Capture d’écran

Radio Ethic naît en 2005: "C’était juste avant l’avènement du prince Albert II, qui, par un heureux hasard, a parlé d’éthique dans son discours".

Au début, l’activité d’Eurafilms finance le recours à des pigistes, qui assistent aux événements parisiens. Évelyne Tonelli recrute même une journaliste, mais le succès n’est pas au rendez-vous.

"La radio de papa, c’est fini"

Bon an, mal an, elle gère la radio depuis 14 ans. Entre deux chroniques, sur des thèmes aussi variés que le compost, les mammifères marins, ou la sagesse animale, Radio Ethic diffuse une programmation musicale ensoleillée. Et elle aimerait bien que l’activité prenne un peu d’ampleur: "Il se passe tellement de choses qu’on ne peut pas couvrir tous les sujets. Je trouve ça dommage."

Aujourd’hui, la radio diffuse sur le web, et sur une fréquence de radio numérique à Nice et à Monaco. Elle a également une application sur Android, et une pour les terminaux Apple, en cours de finalisation.

Mais Évelyne Tonelli est bien consciente de l’évolution des modes de consommation des médias.

La télévision perd du terrain au profit de la vidéo à la demande, et la radio au profit d’un autre outil: le podcast.

"Tout le monde autour de moi dit qu’ils écoutent les émissions de radio sur leur téléphone. La radio de papa, c’est fini. Ça doit changer. Il faut s’adapter. Je suis convaincue que l’avenir est dans le téléphone."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.