“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

A Cap-d'Ail, les petits ont la main verte

Mis à jour le 19/04/2016 à 05:06 Publié le 19/04/2016 à 05:06
Les mains dans la terre, les enfants ont découvert ou redécouvert les joies du jardinage.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Cap-d'Ail, les petits ont la main verte

TextePour que les enfants de Cap d'Ail connaissent le lien qui unit la terre à leurs assiettes, le Centre de Loisir de la ville leur a proposé pendant les vacances une activité à la fois ludique, didactique et éducative.

TextePour que les enfants de Cap d'Ail connaissent le lien qui unit la terre à leurs assiettes, le Centre de Loisir de la ville leur a proposé pendant les vacances une activité à la fois ludique, didactique et éducative. Profitant du ciel bleu et de l'espace du Jardin des Douaniers, les enfants et leurs animateurs ont investi le potager du lieu et se sont essayé au jardinage maraicher. Les têtes blondes de la ville, après avoir préparé la terre, ont donc planté salades, basilic, tomates, courgettes, radis, carottes, haricots et fèves dans le potager bio des Douaniers. Tout au long des vacances, ils sont revenus surveiller leurs plantations, les arroser avec amour et pourquoi pas leur parler pour mieux les faire pousser. Mais l'expérience ne s'arrête pas aux vacances. Lorsque les enfants seront de retour -dès lundi- sur les bancs de l'école, ce sont les équipes des espaces verts qui chouchouteront ces petits plants. Une fois devenus grands, ceux-ci seront récoltés et confiés à Patrice Lefebvre, le chef cuisinier de la cantine de l'école de Cap d'Ail. Le chef préparera ces produits permettant ainsi aux enfants de déguster les légumes fruits de leur labeur. Une opération qui s'inscrit dans la démarche locavore entamée par la municipalité puisque ces légumes sont produits à 250m à vol d'oiseau de leur lieu de consommation, plantés par les enfants, mangés par les enfants, réduisant ainsi l'impact sur l'environnement. Il est déplus fort à parier que ces légumes là seront mille fois meilleurs pour les enfants que tous les autres légumes du monde.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.