Rubriques




Se connecter à

A.-C. Perrot, l'architecte

Certes, il n'est pas Mentonnais.

Publié le 15/01/2019 à 05:07, mis à jour le 15/01/2019 à 05:07
Alain-Charles Perrot a obtenu la maîtrise d'œuvre du chantier de restauration de la basilique.
Alain-Charles Perrot a obtenu la maîtrise d'œuvre du chantier de restauration de la basilique. J.-F.O.

Certes, il n'est pas Mentonnais. Mais les Mentonnais l'adorent (pour la plupart) déjà. Et pour cause : c'est lui qui orchestre les grands travaux de rénovation de l'emblème de la ville, la basilique Saint-Michel.

 

Alain-Charles Perrot et son cabinet d'architecte - le bien nommé « Perrot et Richard » - ont en effet obtenu la maîtrise d'œuvre de ce chantier aussi immense qu'historique. Un simple coup d'œil au CV d'Alain-Charles Perrot permet de comprendre combien Menton peut s'enorgueillir d'une telle collaboration. Avec ses comparses, l'architecte spécialisé dans les Monuments historiques a en effet travaillé, par le passé, à restaurer le Grand Palais, l'Opéra Garnier, la Comédie Française, l'église Saint-Eustache, la Salle Gaveau, le Palais Royal ou encore l'Hôtel Matignon.

Que pense-t-il de la basilique ? De belles choses, naturellement. « C'est un monument majeur pour Menton. On atteint un chantier qui a une âme et la mission de l'architecte est de préserver l'âme de cet édifice, un lieu habité avec ses vibrations. Pas seulement de le rendre beau. On doit sentir son importance au milieu de la ville, se mettre en correspondance avec son histoire. Les habitants vont redécouvrir la basilique telle qu'elle est et sera pour les années futures. »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.