Rubriques




Se connecter à

À Breil, les parents d'élèves continuent le bras de fer

La mobilisation et le bras de fer continuent entre les parents d'élèves et l'inspection académique.

A.D.S Publié le 11/09/2018 à 05:15, mis à jour le 11/09/2018 à 05:15
L'école reste mobilisée contre la fermeture d'une classe en primaire. Hier matin, des oies, des poules et des chèvres ont été disposés devant l'entrée de l'école avec le slogan «On est pas du bétail !».
L'école reste mobilisée contre la fermeture d'une classe en primaire. Hier matin, des oies, des poules et des chèvres ont été disposés devant l'entrée de l'école avec le slogan «On est pas du bétail !». A.D.S

La mobilisation et le bras de fer continuent entre les parents d'élèves et l'inspection académique. Pour cette troisième journée de protestation au groupe scolaire Jean Moulin de Breil contre la fermeture d'une classe en primaire, les parents et les élus (1) se sont de nouveau réunis pour une action forte et quelque peu spectaculaire.

Oies, poules et chèvres acheminées pour l'occasion et disposées devant l'entrée principale ont ainsi fait « une haie d'honneur » aux parents et enfants. Au cri de « On est pas du bétail ! », tous sont entrés pancartes en mains.

« La ruralité au cœur de notre combat »

 

Pendant que les petits élèves s'égayent autour des animaux de la ferme. Estelle Arnould, présidente de l'APE, prend le micro, deux tentes placées à ses côtés signifient la volonté de ne pas abandonner la lutte. Dans son allocution devant une quarantaine de parents, Estelle Arnould réitère l'engagement des parents et des élus,et remet la ruralité au cœur du combat. Elle annonce le dépôt d'une pétition en ligne et lit une lettre ouverte adressée au ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer (voir ci-contre).

Elle cède ensuite la parole à Mme Valentini, adjointe à l'éducation au maire de Tende, venue soutenir l'action car rencontrant les mêmes problèmes de suppression de poste en maternelle dans sa commune.

Un mépris de plus

Laurent Moro, directeur de l'école primaire, explique ensuite aux parents médusés les problèmes qu'il rencontre pour réaffecter les élèves, réorganiser les cours.

Situation d'autant plus difficile, que l'inspecteur de circonscription, Jean-Marc Messina aurait « bloqué » la mobilisation de la brigade de remplacement - une enseignante devant venir deux fois par semaine - tant que les parents font le blocus de l'école. Un chantage que tous dénoncent comme un mépris de plus. Un plan d'occupation a été proposé pour que chaque jour des parents soient présents.

En conclusion Estelle Arnould a annoncé vouloir prendre rendez-vous avec Michel-Jean Flo'ch, inspecteur d'académie dans les jours prochains. Alors que les enseignants de la vallée seront en grève aujourd'hui, ils se réuniront tous dès 9 heures avec les parents à la salle polyvalente de l'école Jean Moulin pour décider de l'orientation de leurs actions à suivre.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.