“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

A Beausoleil, une librairie inaugurée… et aussitôt fermée pour cause de confinement

Mis à jour le 02/11/2020 à 21:44 Publié le 02/11/2020 à 21:43
Sous le ruban tricolore, un ruban noir pour matérialiser la triste fermeture.

Sous le ruban tricolore, un ruban noir pour matérialiser la triste fermeture. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Beausoleil, une librairie inaugurée… et aussitôt fermée pour cause de confinement

C’est un coup de com’ qui dénonce haut et fort la fermeture des petits commerces. Ce lundi soir, Gérard Spinelli, maire de Beausoleil, a inauguré, avenue du Général-de-Gaulle, la « Librairie du D. », en présence des gérants, Paul et Alexandre Sinnah.

C’est dans un local municipal, dans lequel la Ville a effectué des travaux pour l’accueillir, que ces jeunes gens ont installé cette petite boutique essentiellement dédiée à la bande dessinée, de tous horizons.

Il n’y aura pas de "cliquer-collecter"

Devant la porte d’entrée, le maire et les jeunes commerçants ont coupé le ruban tricolore, pour officialiser l’ouverture.

Mais sous le tricolore, le ruban noir qui matérialise la fermeture est, lui, resté en place. Un crève-cœur pour les frères Sinnah : « Nous avons une passion pour les mangas, les comics, la bande dessinée. C’est très important pour les jeunes de lire. C’est pour cela que nous avons voulu ouvrir. Avec le premier confinement, nous avons pris beaucoup de retard. Nous aurions dû finalement ouvrir le 29 octobre, et puis il y a eu l’annonce du reconfinement qui a tout arrêté. »

Pour l’instant, ils n’ont pas envisagé de mettre en place une solution de type “cliquer-collecter”, où les clients récupèrent en boutique des produits choisis sur internet. « Nous n’avons pas la notoriété pour le faire », explique Paul Sinnah.

Alors pourquoi avoir maintenu l’inauguration ? Pour Gérard Spinelli, hors de question de décaler : « Nous avons mis trois ans à pouvoir installer une librairie ici. Nous étions très heureux de l’ouvrir. Mais aujourd’hui, la loi nous oblige à la fermer avant même de l’ouvrir. Nous sommes très tristes qu’elle ne puisse pas remplir ses fonctions, surtout en ces temps de confinement. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.